Matériels d’artillerie > 5- Les munitions > 52- Les munitions modernes >
522- Les munitions de 20 mm
 

Retour

Article rédigé par l’Adjudant CHATELAIN du 17e GA pour la revue ARTI n°11 (juillet 2008)

De nombreuses armes collectives françaises utilisent les munitions de 20 mm et plus particulièrement dans le domaine de la lutte antiaérienne toutes armes. Au 17e GA de Biscarrosse, c’est plus de 36 000 obus explosifs de 20 mm qui ont été tirés en 2007.

Voici une présentation de ces munitions :

(JPG)

CARACTERISTIQUES

Les munitions de 20 mm sont regroupées en cinq familles :

  • 1 - les obus de manipulation : de couleur orange, ils ont le poids et la taille de l’obus explosif, ils sont utilisés pour l’instruction.
  • 2 - les obus explosifs (OE) : de couleur jaune, ces obus, dont la portée pratique en tir antiaérien est de 1 500 m, ont la particularité d’exploser au contact de la cible projetant des éclats de 0,5 à 5g à une vitesse de 1 000 m/s. Le cas échéant, ils s’autodétruisent entre 2 100 et 3 100m. Ils peuvent être équipés d’un traceur, peuvent être incendiaires (OEI) ou les deux (OEIT).
  • 3 - les obus d’exercice : de couleur bleue, ils permettent aux unités de s’entraîner aux tirs opérationnels. Ils ont une portée pratique en antiaérien de 1 500 m et peuvent être traceurs.
  • 4 - Les obus perforants (OPT) : de couleur noire, traceurs, ces obus ont un pouvoir de perforation de 20mm d’acier à leur portée utile de 1 000m. Ils sont utilisés en tir à terre. 5 - les obus perforants sous-calibrés (OPT SOC) : de couleur noire avec une partie évasée. Ils sont traceurs et ont un pouvoir de perforation de 20mm d’acier sous un angle de 60° à une portée de 1 000 m. L’usage de ces obus peut causer des projections de métal à la sortie du tube.

CONDITIONNEMENT

Les munitions de 20 mm sont livrées en caisse de 32kg contenant 60 cartouches elles-mêmes réparties en 3 bandes de 20 cartouches conditionnées sur des plaques de polystyrène. Les bandes peuvent être panachées (1 OPT - 1OEI ou 1 OPT - 3 OEI ou 1 OEI - 1 OEIT) ou homogènes.

(JPG)

Afin de confectionner les bandes, les opérations consistant à retirer ou mettre en place les maillons doivent être faites, exclusivement, avec l’outil fourni dans l’unité collective.

EMPLOI

Ces munitions sont mises en œuvre sur différentes armes collectives :

  • soit dans le cadre de la sauvegarde (autodéfense) antiaérienne (AA) avec le bitube de 20mm en service dans l’armée de l’air, le canon de 20 mm 53T2 ou encore le VAB T20 -13 avec grille de visée antiaérienne.
  • soit dans le cadre de la protection des forces terrestres (VAB T20 -13 en auto-protection des pièces de tir MISTAL ou en accompagnement des pelotons de chars LECLERC.

FORMATION, ENTRAÎNEMENT, CONTRÔLES

La formation Une information sur les munitions de 20 mm est dispensée dans le cadre de la formation de spécialité en école d’armes aux cadres officiers et sous-officiers et dans le cadre de l’instruction collective dispensée au niveau des unités.

Une formation plus approfondie est dispensée au 17eGA au profit des officiers LATTA des corps de troupes et aux sous-officiers, chefs de pièce canon de 20 mm.

L’entraînement Le tir de munitions de 20 mm est réalisé dans le cadre de l’entraînement des forces (obtention du CATi 2).

L’entraînement au tir antiaérien est réalisé au 17eGA à l’occasion des différentes écoles à feu sur le champ de tir de Naouas, entraînements qui figurent à la circulaire ministérielle 2000.

Le contrôle

Le tir des munitions de 20 mm est contrôlé au 17eGA dans le domaine antiaérien. Les différentes épreuves donnent lieu à une appréciation (de 1 à 5) de la valeur opérationnelle des équipes de pièce présentées.


____________

Base documentaire des Artilleurs