Matériels d’artillerie > 2- Matériels anciens > 21- Des débuts à 1914 > Evolutions jusqu’à la 1ère Guerre Mondiale >
Glossaire sur les bouches à feu de l’époque
 

Retour

Il s’agit des bouches à feu à âme lisse chargées par la bouche.

Armements
ensemble des accessoires de mise en oeuvre d’une bouche à feu (écouvillon, refouloir, levier de pointage, etc.)

Bassinet
applique creuse sous le débouché de la lumière pour recevoir la poudre d’amorce (mortier, certains canons)

Bombe
projectile explosif muni d’un amorçage fusant, spécifique du tir en mortier

Canal d’amorce
rainure, contenant le débouché de la lumière, ménagée dans la surface extérieure du canon pour recevoir la poudre d’amorce

Cartouche
à boulet, à mitraille : coup complet formé par la réunion d’un projectile et d’une gargousse

Canon
bouche à feu longue destinée au tir tendu d’un boulet (mi XVIè - mi XIXè siécles)
voir morphologie détaillée ci-dessous.

Châssis
voie de guidage, généralement orientable, du roulement ou du glissement d’un affût de place ou de côte

Echantignolle
taquet de bois placé de chant sous la crosse d’un affût, généralement pour encaisser le frottement au recul

Ecouvillon
tampon hampé, parni d’une brosse ou d’une peau de mouton, pour nettoyer l’âme du canon

Flasque
l’une des deux poutres longitudinales, constituant la structure d’un certain genre d’affût de canon ou de mortier, et sur laquelle porte l’un des deux tourillons (France XVIè et XVIIIè siècles)

Flèche
poutre longitudinale constituant la structure d’un genre particulier d’affût de canon apparu en 1827 ; deux flasques courts à l’avant soutiennent le canon

Gargousse
sachet de tissu contenant une charge de poudre déterminée

Lanterne
pelle hémicylindrique hampée servant à verser la poudre au fond de l’âme

Lumière
canal reliant le fond de l’âme à la surface extérieure d’une bouche à feu pour porter le feu à la charge de poudre

Mortier
bouche à feu très courte destinée au tir courbe d’une bombe (France, 1635-1838)

Obus
projectile explosif sphérique muni d’un amorçage fusant, spécifique au tir en obusier

Obusier
bouche à feu courte destinée au tir tendu d’un obus (France, 1743-1853)

Pierrier
Gros mortier (calibre courant 15 pouces : 406mm) destiné au tir de paniers de pierre, de mitraille ou de grenades (France, 1683-1854)

Porte-corps
(chariot) véhicule spécial, à deux essieux d’empattement ajustable, servant au transport routier des canons lourds

Refouloir
tampon hampé servant à refouler le projectile et la gargousse au fond de l’âme

Triqueballe
variante artillerie du fardier à un essieu coudé servant au transport des grumes, grosses poutres, etc.

Voiture-canon, voiture-caisson
véhicule routier articulé à deux essieux, formé par la réunion d’un affût, ou d’un arrière-train à caisse de transport, et d’un avant-train auquel sont attelés les chevaux. La réunion est dite "en contre-appui" lorsque la crosse de l’affût repose sur la cheville ouvrière de l’avant-train ou bien "en suspension" (1827) lorsque l’œil de crosse est porté par le crochet d’avant-train.



(JPG)

____________

Base documentaire des Artilleurs