L’organisation de l’Artillerie > 2- L’Artillerie au XXème siècle > 24- La 2ème Guerre mondiale : la reconquête 1942-1944 >
1944- L’artillerie de la 2ème DB débarque en Normandie.
 

L’artillerie organique de la 2ème DB comprend 3 groupes de 105 automoteurs (105 HM7), dont deux formés d’unité d’Oranie et du Maroc :

  • le 1er Groupe du 3ème Régiment d’artillerie Coloniale (1/3ème R.A.C.)
  • le 1er Groupe du 40ème Régiment d’artillerie Nord -Africains (1/40ème R.A.N.A.)
  • le 11ème Groupe du 64ème Régiment d’artillerie de Division Blindée (11/64ème R.A.D.B.).

Le groupe est l’unité d’emploi. Il comprend :

  • un état-major,
  • trois batteries de six canons automoteurs de 105,
  • une batterie de quatre canons de 57mm antichars,
  • une colonne de ravitaillement en half-tracks.

Chaque groupe travaille au profit d’un groupement de combat auprès desquels il met en place des équipes de liaison et d’observation. L’artillerie d’observation facilite le travail de ces derniers pendant les mouvements.

L’artillerie antiaérienne est constituée du 22ème Groupe Colonial de Force Terrestre Antiaérienne (F.T.A.). Elle est équipée de 16 canons de 40mm Bofors. En 1944 ces pièces sont transformés en canons automoteurs.

Le commandant de l’artillerie divisionnaire est le colonel Crépin.


____________

Base documentaire des Artilleurs