Matériels d’artillerie > 2- Matériels anciens > 25- Le matériel de la Guerre d’Algérie 1954-1962 >
Le système radars-canons sur le barrage algéro-tunisien.
 

L’Institut de Stratégie Comparée, Commission Française d’Histoire Militaire, Institut d’Histoire des Conflits Contemporains (ISC-CFHM-IHCC) s’est intéressé à l’emploi conjugué des radars et des canons sur les barrages algéro-tunisiens (1957-192).

C’est le Brigadier-chef Philippe ALIX qui a rédigé cet article, bien documenté, paru dans la Revue Internationale d’Histoire Militaire (N° 76 1997) dont voici le résumé.

"Pour surveiller les vastes espaces du sud de la frontière algérotunisienne, il a été décidé de créer une ligne continue de postes fixes de surveillance radar, de Tébessa jusqu’aux chotts sahariens. Ces radars associés à des canons doivent permettre de détecter et de harceler les groupes qui voudraient franchir la frontière. L’auteur décrit le fonctionnement technique de ce système, puis différents exemples d’intervention Opérationnelle."

Pour accéder à cet article, cliquer ici .

Dans l’histoire de l’artillerie anti aérienne (ouvrage du Colonel PETIT : "Un siècle d’histoire de la Défense Sol-Air") le rôle des artilleurs des FTA (de l’époque) est bien rapportée. Voir l’histoire afférente à cet épisode reprise dans cet article.

x

Si vous êtes intéressé par l’action de l’artillerie française pendant la guerre d’Algérie, vous pouvez vous procurer le livre :

Artilleurs en Algérie (1954-1962) : un défi relevé.

Voir comment se le procurer en cliquant ici .


____________

Base documentaire des Artilleurs