Matériels d’artillerie > 3- Tableaux et fiches techniques > 32- Fiches techniques des pièces du musée > 1- Matériels français > Pièces de campagne fin 19ème >
Canon de 95mm prototype d’abord puis mle 1888 (LAHITOLLE)
 

Canon de 95mm, prototype ultérieurement modèle 1888 (LAHITOLLE)

Canon de réserve en acier se chargeant par la culasse. L’affût rigide est en fer. Matériel à tir tendu.

HISTORIQUE :

Le lieutenant-colonel Lahitolle et le colonel de Bange réalisèrent les meilleurs prototypes de canons destinés à moderniser l’artillerie française après 1871. Les canons de Bange obtinrent une meilleure précision et, du fait de leur poids, se montrèrent plus aptes au service en campagne. Cependant le projectile du canon Lahitolle, plus lourd de 3kg et donc plus efficace, fit adopter le 95mm provisoirement comme pièce de réserve. Il ne reçut initialement aucun millésime et ne fut baptisé que plus tard modèle 1888.

Created by DiDa - http://www.faico.net/dida/

 

Caractéristiques :

- poids de l'obus : 10,950 à 11,200kg.
- vitesse initiale : 443m/s.
- portée : 9800 m, 6500 m avec obus 1915 D.
- cadence de tir : 1 coup/minute.
- secteur de tir vertical : 42°.
- secteur de tir horizontal : 0°.
- poids : 1413kg.

Particularités :

- Tube à six frettes de 26, rayé à pas progressif.
- Culasse à vis à filets interrompus.
- Munition en gargousse. Étoupille à friction.Initialement, la mise à feu se faisait par une lumière située sur le tube et non par le centre de la culasse comme sur la pièce présentée.
- Recul important en raison de l'affût rigide.
- Pointage à vue, initialement.
- Monté aussi sur l'affût « omnibus » de siège et de place, ainsi appelé car cet affût pouvait recevoir tous les modèles de canons dits de petit calibre.
En service dans les batteries de place. Mis d'abord en réserve, reprendra du service en fin de l'année 1914.

© Musée de l’Artillerie de Draguignan


(JPG)

____________

Base documentaire des Artilleurs