Matériels d’artillerie > 3- Tableaux et fiches techniques > 32- Fiches techniques des pièces du musée > 1- Matériels français > Pièces de campagne : 1900-1950 >
Mortier de 75 Mle 1915 (Schneider)
 

Mortier de 75 Mle 1915 (Schneider)

Mortier léger de tranchée de 75 m/m adopté sous la dénomination de 75 Schneider en 1915 pouvant faire du tir vertical (angle supérieur à 45°) et du tir horizontal (angle inférieur à 45°).

Historique : C’est le premier matériel de tranchée adopté par l’armée française en 1915 après l’offensive du front de Champagne. A l’usage, ce matériel s’était révélé trop lourd pour une efficacité limitée. En effet, le faible calibre de la munition qui est celle du canon de campagne, modèle 1900, ne produisait pas les effets escomptés. Il sera supplanté par le mortier de 150T Mle 1915 puis par les mortiers de 58T N2 et de 150T mle 1917.

Created by DiDa - http://www.faico.net/dida/



 

Caractéristiques :

- Poids du projectile : 5,3kg.
- Calibre : 75mm.
- Portée : 1700m, 200 à 1700m en tir tendu.
et 500 à 1700m en tir vertical.
- Secteur de tir horizontal : 40°.
- Secteur de tir vertical : 0° à 70°.
- Cadence de tir : 4 à 5 coups/minute.
- Poids total : 215kg.
- Transportable : à bras avec un train de 2 brancards
(5 hommes) ou en fardeaux (12 hommes).

Particularités :

- Mortier rayé.
- Culasse à coin.
- Pointage au niveau.
- Secteurs gradués de pointage en direction et en portée.

© Musée de l’Artillerie de Draguignan


Ce mortier avait l’avantage de pouvoir écluser les munitions déficientes de 75 mm , impropres au tir par le canon Mle 1897. L’obus était introduit dans la culasse, sans sa douille. Tiré avec une quantité de poudre inférieure, l’obus ne risquait pas d’exploser au moment du tir.


____________

Base documentaire des Artilleurs