Les Artilleurs et les Traditions > 5- Culture d’Arme et traditions > Patrimoine >
La batterie d’Honneur de l’Artillerie
 

Retour

Voir la Batterie d’Honneur dans la Cour d’Honneur des Invalides, à l’occasion de la Sainte-Barbe à Paris. Ces montage sont du lieutenant-colonel de réserve Christian Hocquet de l’Association des Anciens du 2° RAMa.

Article extrait de la revue ATLAS 2011 de l’Artillerie.

En 1984, sous l’impulsion du Général Michel Sévrin commandant alors l’Ecole d’application de l’artillerie, il fut décidé d’atteler régulièrement, avec les chevaux disponibles de l’école, une pièce de 75 à l’occasion de manifestations de traditions et de relations publiques, comme cela s’était fait de manière épisodique dans les années 70.

En 1998, Le général Grenier, commandant la Brigade d’artillerie, confiait au 57ème régiment d’artillerie de Bitche la mission de créer une seconde pièce de 75 hippomobile. A cette occasion, il fut décidé de se procurer en Bretagne six chevaux de race Postier Breton, solution plus conforme au plan historique.

En décembre 2005, plus de 21 ans après avoir remis en route un modeste attelage, les deux pièces d’artillerie de 75mm furent présentée pour la Sainte Barbe aux invalides, l’une en tenue 1914 et l’autre en tenue 1916 ; l’année suivante vit la création de la Batterie d’Honneur de l’Artillerie Française.

LA BATTERIE D’HONNEUR DE L’ARTILLERIE
La batterie d’honneur de l’artillerie (qui peut être appelée pour l’occasion « la batterie d’honneur de l’armée de terre ») est composée de deux canons de 75mm Mle 1897 sans leur caisson à munitions. Cette batterie d’honneur a été présentée pour la première fois à l’ensemble des artilleurs parisiens aux Invalides le 9 décembre 2006, à l’occasion de la Sainte-barbe parisienne.

Cette prestation simple mais symbolique procède d’une volonté de l’artillerie d’exprimer ses traditions de façon publique et puissante par le mouvement, la couleur, le bruit, à travers la silhouette attachante des attelages d’antan. Cet ensemble, modernisé pour la parade, est aussi un hommage rendu à tous les canonniers, bombardiers et autres missiliers, également aux vaillants chevaux qui luttèrent, souffrir parfois et moururent les uns avec les autres face à la mitraille ennemie.

Pour certaines occasions, les servants revêtent aujourd’hui la tenue « Terre de France » de l’armée de Terre du XXIe siècle, avec les képis, insignes et tapis de selle aux couleurs de l’artillerie française.

Quelques montages vidéo vous retracent la participation de la Batterie d’Honneur à des cérémonies prestigieuses.

La fête de la Sainte- Barbe à Paris en 2007


Batterie d’honneur - Sainte-Barbe 2007
envoyé par chhvideos

La fête de la Sainte- Barbe à Paris en 2008


Batterie Honneur de l’Artillerie - Sainte-Barbe 2008
envoyé par musee-artillerie

    • La première pièce est aux ordres [1] du maître de manège du 57e RA.
    • La deuxième pièce est aux ordres [2] du maître de manège de l’EAA.
    • L’ensemble est présenté par le [3] chef de la section équestre de l’école d’application de l’artillerie.

(JPG)

(JPG)
Lieutenant-colonel REGIMBEAU

21 coups de canons

Cette pratique date de l’ancien régime. Pour toute célébration, anniversaire, naissance, visite ou début d’un règne d’intronisation, il était tiré une salve de 101 coups de canons ( naissance d’un prince : 101 coups, pour une princesse : 21 coups ).

Le Général de Gaulle en 1958 modifia cette coutume en baissant le nombre de coups pour l’intronisation du Président de la République de 101 coups à 21.

Cérémonies d’investiture du Président de la République

Le 16 mai 2007, c’est cette batterie qui a tiré, devant l’esplanade des Invalides à Paris, la salve d’honneur de 21 coups de canon pour l’investiture du nouveau Président de la République, Nicolas SARKOZY.

(JPG)
Déplacement de l’Ecole Militaire vers les Invalides
(JPG)
En batterie ! Devant l’esplanade des Invalides
(JPG)
Feu !

Le 15 mai 2012, c’est encore la Batterie d’Honneur de l’Artillerie qui est mise en œuvre pour l’investiture de François Hollande. Voir l’article de presse en cliquant :sur ce lien.

[1] Adjudant-chef Bouillot

[2] Adjudant Derouetteau

[3] Lieutenant-colonel Regimbeau


____________

Base documentaire des Artilleurs