Les Artilleurs et les Traditions > 0- Les qualités des Artilleurs >
Les qualités des militaires en général.
 

Retour

L’énumération de ces qualités, qui relèvent plus globalement de la spécificité militaire, doit encourager le lecteur à se procurer le petit livre de Jean-Philippe Wirth [1] : "La condition militaire", où cette spécifité est particulièrment bien décrite.

  • Les Artilleurs sont avant tout des militaires (voir ce que cet état implique statutairement) [2]. Ils reçoivent donc la même éducation que tous les camarades des autres Armes, éducation inculquée, après les opérations de recrutement , dès leur arrivée dans les unités et entretenue tout au long de leur séjour (dont la durée dépend de celle des contrats qui les lient à l’institution militaire et renouvelables jusqu’à 20 ans de service pour les meilleurs, sauf à accéder aux grades [3] supérieurs qui permettent de faire carrière).
  • Cette éducation est encadrée par un Réglement de Discipline Générale, où sont mis en avant le sens de l’honneur, la probité, le professionnalisme, le comportement. Tout manquement est sanctionné selon un barême adapté à la gravité du fait reproché. Inversement toutes actions remarquables (et remarquées) sont récompensées.
  • Le militaire agit dans le cadre d’un Réglement de Service Intérieur qui gère sa vie quotidienne. On y trouve les rôles des uns et des autres, les règles de vie collective. Le militaire est donc un être sociable qui agit au quotidien dans l’intérêt commun. Il est à l’écoute des ordres, il les exécutent au mieux. S’il n’y parvient pas, il rend compte de ses difficultés. Quand ce stade est dépassé, il met toutes ses compétences en oeuvre par atteindre l’objectif fixé.
  • Le militaire s’est trouvé confronté à des situations stressantessa vie a parfois été exposée. Il a appris à gérer ce stress et à faire face aux situations de crises. Ces qualités sont développées par un entraînement adapté et par la pratique régulière du sport.
  • Le militaire aime travailler en équipe, à le sens de l’esprit d’entreprise (on appelle cela l’esprit de corps) car la cohésion lui a souvent sauvé la mise dans les situations difficiles qu’il a vécues.
  • Le militaire est aussi un spécialiste. Dans les unités modernes, les emplois sont de plus en plus diversifiés pour servir des systèmes de plus en plus complexes et à l’efficacité continuellement accrue. Ce qui exige une instruction en permanence pour obtenir le rendement optimum des équipements servis, équipements qui peuvent être dangereux à manipuler et qui exigent l’exécution de gestes précis, souvent répétés. Il faut donc un entraînement qui complète cette instruction, pour la mise en oeuvre des systèmes en situation sur le terrain, en tous lieux, sous toutes latitudes et dans des conditions climatiques variées.
  • Le militaire possède donc un capital de qualités humaines et techniques qu’il met au service de son pays au risque de sa vie. Ce qui est sa spécificité.

Retour Haut de Page

Retour à la Rubrique Les Artilleurs

[1] Jean-Philippe Wirth, Général d’armée, est un ancien artilleur.

[2] Est militaire tout agent public soumis aux dispositions de la loi du 24 mars 2005. L’article 1er de la loi du 24 mars 2005 renforce la spécificité de l’état militaire en énumérant solennellement les exigences qui découlent de cet état :

  • esprit de sacrifice pouvant aller jusqu’au sacrifice suprême,
  • discipline, disponibilité, loyalisme, neutralité.

[3] voir ce site sur les grades dans l’armée de terre


____________

Base documentaire des Artilleurs