Les Artilleurs et les Traditions > 0- Les qualités des Artilleurs >
Sites rapportant les qualités des artilleurs.
 
  • Ce site réalisé par Stéfane Chavet est dédié à son grand-père René Chavet, qui a servi le canon de 75mm pendant la Grande Guerre. Il met en valeur la fierté des artilleurs à servir ce matériel et leurs qualités : "Nos artilleurs se doivent donc d’être calmes, précis, méthodiques, mais cependant rapides et prompts dans l’exécution des tâches". Il souligne aussi les qualités d’artisan des artilleurs, avec preuves à l’appui.
  • Le témoignage vibrant d’un capitaine (anonyme) sur la complémentarité des artilleurs et des fantassins dans un récit sur "Notre Artillerie à Verdun". L’artilleur, qui faute de relève doit assurer la permanence sur le terrain, sait aussi assurer son confort tout en étant à tout instant prêt à bondir au secours des autres, au péril de sa vie.
  • Même dans les défaites, les artilleurs savent rester dignes. C’est le cas, particulièrement bien illustré, rapporté dans cet article : Les artilleurs quittent Belfort (1896).
  • Quand on fait allusion à des personnages célèbres (savants, philisophes, romanciers, empereurs et peintres...) qui se sont beaucoup intéressés à l’artillerie, on ne peut que donner du crédit à cette citation extraite de l’excellent article de la Revue Signal de 1942, repris par Jean Brock, sur l’artillerie :
    • "Le canonnier est le premier type de l’homme moderne.
      • Nous le voyons apparaître pour la première fois au dix-huitième siècle, longtemps avant la Révolution française. Il est la synthèse anticipée de l’ingénieur, du citoyen et du soldat que l’on considère comme une réalisation du vingtième siècle.
      • Lorsque le canonnier apparaît au dix-huitième siècle, cavaliers et mousquetaires le regardent avec méfiance et avec un secret dédain. Mais il les domine tous. Son rôle est le début d’une révolution de la stratégie militaire qui fixe aux différentes armes une place nouvelle. Ce type de soldat savant, qui allie l’intrépidité à la connaissance, est représenté par Frédéric le Grand, par Napoléon et par Scharnhorst, créateur de l’Etat-Major prussien, et grand réformateur militaire du dix-neuvième siècle.
      • Les canonniers hardis et de sang-froid apportent de nouveaux facteurs dans les luttes décisives de l’Europe. Ils sont une réalité nouvelle : des soldats qui ont appris à ne rien redouter, à agir de leur propre initiative et a tenir leur poste quand toute communication est coupée avec leurs chefs".
  • Dans le journal "la Vie en Lorraine" no. IV, novembre 1914 - l’héroïsme des artilleurs en garnison à Nancy est soulignée dans l’article ’Nancy Délivrée’ rédigé par Ludovic Chavé. (NDLR : il s’agirait vraisemblablement du 8ème régiment d’artillerie).
    • Le capitaine Clavaud a été cité à l’ordre du jour de l’armée ; le lieutenant Cauteret s’est montré constamment digne d’éloges ; sous-officiers et canonniers, sous les ordres de chefs qui commandaient parfois en manches de chemises, à l’aise dans leur tâche comme des contremaîtres sur le chantier, ont bien mérité de la Patrie.

Retour à la Rubrique Les Artilleurs

Retour Haut de Page


____________

Base documentaire des Artilleurs