Matériels d’artillerie > 06 - Les systèmes de Communication - de Commandement - de Contrôle > Les postes radio de plusieurs générations > Les postes américains post-Seconde Guerre mondiale >
2- Les postes (MF) de la série AN/GRC et les postes dérivés AN/VRC
 

La Gamme de postes AN/GRC (et AN/VRC)comprend tout un ensemble de postes en modulation de fréquence et en modulation d’amplitude ; ici, dans cet article, nous examinerons les postes fonctionnant en MF et en radiotéléphonie.

Elle fait suite à la série des SCR qui sont apparus pendant la phase de reconquête de la 2ème G.M., lors de l’équipement les forces françaises en matériels américains.

Procédons à leur étude au travers du poste AN/GRC 5 et son dérivé l’AN/VRC 17, transposable aux autres postes de cette catégorie.

AN/GRC en MF

Emetteurs-récepteurs en modulation de fréquence.

(JPG)
© Musée de l’Artillerie de Draguignan

L’AN/GRC 5, en service des années 1960 aux années 1980.

Portée de 15 à 30 km selon l’antenne utilisée (fouet ou grande antenne) pour le poste principal (ou poste A) ; 2 à 5 km pour le poste secondaire (ou poste B pour les communications internes à l’unité).

Il se compose :

  • d’un émetteur récepteur (Poste A), avec un système de manettes qui permet de sélectionner deux fréquences ; pour les AN/GRC 5 et 6, il s’agit de l’ER-67 qui, avec son récepteur auxiliaire R-109, couvre les fréquences de 27 à 38,9 ; pour les postes AN/GRC 7 et 8 MHz, il s’agit du RT-68 avec le R-110, pour les fréquences allant de 38 à 54,9 MHz ;
(JPG)
ER-67
Poste A
  • un récepteur auxiliaire (R-109 ou R-110)qui permet de veiller une fréquence (une des deux sélectionnées par le procédé décrit ci-dessus) ; pour répondre à un appel, on bascule la fréquence sur l’émetteur récepteur.
(JPG)
R-109
Récepteur auxiliaire accolé au RT-67
  • un bloc d’alimentation pour l’ensemble, avec ses fusibles (PP-109 pour poste sur véhicule à batterie 12 V, PP-112 pour poste sur véhicule à batterie 24 V.
(JPG)
PP-109 (12V) ou PP-112(24V)
Alimentation du Poste A et du récepteur auxiliaire
  • un ensemble radio-interphone (Poste B)composé d’un émetteur récepteur RT-70 et de son alimentation AM-65, ensemble qui permet de communiquer avec des postes de la série PP8 ou PP11 sur la gamme 47 à 58,4 MHz, et de dialoguer en téléphonie avec le conducteur à son poste de conduite ;
(JPG)
RT-70
Poste B
(JPG)
AM-65
Alimentation du Poste B et interphone

Sur le châssis support de l’ensemble,

(JPG)
Châssis MT-297

il est possible :

  • de glisser un poste de télécommande qui permet à un utilisateur éloigné, relié par une bobine téléphonique, d’utiliser l’émetteur récepteur à distance.
(JPG)
C-434
Boîte de commande locale (opérateur de la station))
(JPG)
C-433
Boîte de commande à distance (ex : observateur)

Ce procédé est bien utile pour relier un observateur camouflé à la station radio, défilée aux vues de l’adversaire.

  • d’ajouter des boites de jonction qui permettent d’utiliser le poste en déplacement à partir de la cabine de pilotage.
(JPG)
C-375
Boîte de commande des postes à partir de la position dans la cabine ou poste de pilotage

Il ne reste plus qu’à effectuer les branchements en suivant ce schéma.

(JPG)
Branchements

Les variantements d’équipements, selon le numéro d’AN/GRC vous sont indiqués dans ce tableau [1].

(JPG)
Différentes configurations AN/GRC

Les postes dérivés AN/VRC

V : comme Véhicule ; R : comme radio

(JPG)
AN/VRC-17 (ou VRC-17)

Un récepteur auxiliaire (R-109 ou R-110) associé à l’émetteur-récepteur (ER-67 ou ER-68) et au boitier d’alimentation (P-112), constitue un VRC17, pour équiper les véhicules légers, comme les Jeeps...

Dans cette configuration on a, dans l’artillerie, les AN/VRC-17 et AN/VRC-18 :

  • le VRC-17 (remplaçant du SCR-608) est dans la gamme de fréquences de 27 à 38,9 MHz (comme l’AN/GRC-5) ;
  • le VRC-18 (remplaçant du SCR-508) est dans la gamme de fréquences de 38 à 54,9 MHz (comme l’AN/GRC-7).

Citons deux postes sous-dérivés, ne combinant que le poste A et son alimentation (pas de récepteur-auxiliaire), que sont :

  • l’AN/VRC 9 (27 à 38,9 MHz), remplaçant du SCR-628,
  • l’AN/VRC 10 (38 à 54,9 MHz), remplaçant du SCR-528.

Citons aussi dans la gamme des AN/VRC-13 à AN/VRC-15, l’AN/VRC-14 qui remplace dans l’artillerie, le SCR-628, tout comme l’AN/VRC-17, dans la gamme 27 à 38,9 MHz. Il se diffère de ce dernier par la présence d’un amplificateur basse fréquence AM-65/GRC pour l’interphone.

Citons encore le poste AN/VRC-7 (47 à 58,4 MHz) qui ne comprend qu’un poste B (émetteur -récepteur et son alimentation - qui a équipé notamment les obusiers automoteurs français de 105mm AU Mle 1950).

AN/VRQ-2

Q : comme équipement spécial...

Il s’agit d’un poste qui combine ;

  • deux ensembles A et bloc d’alimentation,
(JPG)
AN/VRQ-2
Station relais
  • et une boite de retransmission C-135.

Cet ensemble est utilisé comme relais entre deux stations trop éloignées pour entrer en liaison directe. Il es doté d’un groupe électrogène du type AN/GRA 6.

Dans le groupe de 40mm (FTA) il assure la retransmission des émissions des postes de guet à vue.

(JPG)
C-435
Boitier de retransmission - push to talk - entre les poste A, B et l’interphone

Autres postes dérivés

Postes à faible encombrement par rapport aux AN/GRC et AN/VRC, transistorisés (+ 3 tubes), pour équiper des véhicules : une série allemande de TRVP 5 et TRVP 6.

Ces postes sont à modulation de fréquences pour la téléphonie.

  • Standard de fréquences.
  • 880 canaux affichables tous les 50 kHz entre 26 et 69,95 MHz
  • 10 fréquences préréglées.

Boîte de télécommande pour les 880 canaux et les 10 fréquences préréglées.

Alimentation : batterie de 24 V du véhicule.

Portée : 20 à 25 km.

X

La composition modulaire de ce type de poste en fait un outil remarquable. Mais réalisé avec la technologie des lampes, il sera dépassé et remplacé par des postes à transistors.

Retour

[1] Les postes AN/GRC-3 et AN/GRC-4, de la gamme de fréquences de 20 à 26 MHz, ont été abandonnés)


____________

Base documentaire des Artilleurs