Les Artilleurs et les Traditions > 5- Culture d’Arme et traditions > Expressions trouvant leur origine dans l’artillerie >
Un obus qui fait fougasse
 

Retour

Article du lieutenant-colonel (er) Jean-Paul Pailhès, documentaliste à l’Association des Amis du Musée de l’Artillerie.

A propos de l’expression ancienne " un obus qui fait fougasse", relevé dans l’œuvre du Général CHALLÈAT :

il s’agit d’un obus qui explose après avoir pénétré plus ou moins profondément dans le sol, et non pas à l’impact direct.

On parle aujourd’hui d’une explosion à court retard.

L’expression "fougasse" vient de nos camarades sapeurs, à l’imagination débordante dès leur origine, qui, à l’apparition de la poudre ont vu le grand intérêt qu’il y avait à faire un trou profond, dans le sol, une route, un pied de muraille, etc, d’y tasser une quantité de poudre correspondante à l’effet escompté, de la relier à un cordon de mise à feu, de recouvrir de terre tassée, et, au moment voulu : boum !!!. Ils appelaient cette "arme" une "fougasse". Ce terme a laissé place actuellement à celui de "fourneau", où la poudre est remplacée par des explosifs, des mines, etc, comme on le voit tous les jours dans les conflits actuels.

NDR : Je me demande d’ailleurs, si cette "fougasse" ne mériterait pas de figurer parmi les premières armes à feu.


____________

Base documentaire des Artilleurs