Matériels d’artillerie > 2- Matériels anciens > 22- Le matériel de la Première Guerre Mondiale > Le canon de 75mm et ses versions >
Le canon de 75mm Mle 1897 (à traction automobile)
 

Le canon de 75mm Mle 1897 (à traction automobile)

Canon de 75 m/m de campagne doté d’un lien élastique à long recul et d’une vis à culasse excentrée "Nordenfelt" permettant une grande cadence de tir. Il est très bien adapté à l’appui direct de l’infanterie et au tir sur objectifs fugitifs.

(JPG)

Historique :
Après l’adoption du système "de Bange", les recherches destinées à maîtriser le recul du canon ont été conduites dans diverses directions. Le long recul, le plus efficace parmi les techniques étudiées, était réputé comme impossible à réaliser. Le lieutenant-colonel DEPORT puis le capitaine SAINT-CLAIRE DEVILLE ont cependant réussi à mettre au point le lien élastique révolutionnaire du canon de 75 qui est de ce type. Leurs travaux ont été masqués par une vaste opération "d’intoxication" de la part du commandement français. On le retrouvera, sur divers affûts et châssis, en service dans l’artillerie d’assaut, de forteresse et contre-avion.

Il restera très longtemps en service, non seulement dans l’artillerie française, mais aussi dans de nombreuses artilleries étrangère.

Caractèristiques :

  • Poids du porjectile : de 5,3 kg à 6,25 kg
  • Vitesse initiale : de 344 à 550 m/s
  • Calibre : 75 m/m - Portée : 7700 m, 11200 m à 40°
  • Cadence de tir : 30 à 40 coups en 3 minutes 120 coups à l’heure
  • Secteur de tir vertical : -11° à +18°
  • Secteur de tir horizontal : 100 mil
  • Poids total : 1250 kg
  • Traction automobile, 24 à 30km/h (roues pneumatiques)

Particularités :

  • Tube rayé de 34 calibres
  • Culasse excentrée Nordenfelt à vis
  • Appareil de pointage par collimateur sans correction de dévers du terrain.

Ce tube pouvait tirer jusqu’à 15000 coups avant d’être reformé. Mise en batterie en 1 minute.

© Musée de l’Artillerie de Draguignan


____________

Base documentaire des Artilleurs