L’organisation de l’Artillerie > 1- Des débuts à la fin du XIXè siècle > L’artillerie des deux Empires > Le régiment d’artillerie à cheval de la Garde Impériale sous le second empire >
4- L’expédition du Mexique (1863)
 

L’expédition du Mexique (1863)

Pour cette expédition, le régiment d’artillerie à cheval n’est pas directement impliqué. Néanmoins, c’est son colonel, Vernhet De Laumière, qui est désigné en 1862 pour commander l’artillerie du Corps Expéditionnaire au Mexique. Avant d’embarquer, il est promu le 12 août 1862 général de brigade. Une décision du 16 août précisait qu’il était «  désigné pour être maintenu en son nouveau grade, Commandant de l’artillerie du Corps expéditionnaire du Mexique ».

D’autre part, un courrier du 21 août 1862 du Ministre de la Guerre au Commandant de la Garde Impériale indique :

« Monsieur le Maréchal, J’ai l’honneur d’inviter Votre Excellence à donner des ordres :
1° : pour que l’effectif de la 1re Batterie du Régiment d’Artillerie monté de la Garde Impériale, déterminé par ma dépêche du 5 Août courant, soit réduit de 6 Canonniers Conducteurs et de 6 chevaux de trait,
2° : pour qu’un détachement de 6 canonniers servants et 6 chevaux de selle du Régiment à Cheval, destinés à faire auprès de M. le Général De Laumière le service d’escorte et d’ordonnance, soit mis en subsistance dans la 1re Batterie du Régiment monté pour partir avec elle. »

Voici le périple de 3 de ces hommes :

  • Alexandre Mantelet, canonnier Servant, embarque le 22 août 1862, le même jour que De Laumière pour le Mexique.
  • Gaspard Aveaux, un sapeur devenu canonnier servant avant d’embarquer, fraîchement décoré de la Médaille Militaire et Nicolas-Jules Henrion, canonnier servant, embarquent le 7 septembre avec la 1° batterie montée de la Garde.

Le général De Laumière est blessé le 29 mars 1863 au siège de Puebla. Il décède le 5 avril suivant.

Les artilleurs à cheval continueront à prendre part aux travaux du siège, puisque le canonnier Mantelet est « blessé le 31 mars 1863 a la tranchée devant Puebla par un éclat d’obus qui a déterminé une contusion assez étendue à la cuisse droite au niveau du grand trochanter. »

Il sera décoré de la Médaille Militaire à son retour, le 11 juillet 1864.

Il est probable que ces artilleurs à Cheval ont intégré la batterie Montée de la Garde après le décès du général De Laumière. En effet, ils rentreront avec cette batterie en France en 1864.

Avant l’embarquement, le général Bazaine, par décret daté de Mexico, le 20 avril 1864, accorde provisoirement la Médaille Militaire à « Henrion, Nicolas-Jules, Canonnier au régiment à cheval de l’artillerie de la Garde Impériale. 10 ans 8 mois de service, 5 campagnes. Bon et brave militaire, s’est toujours fait remarquer de ses chefs par son excellente conduite. ».

Le canonnier Aveaux sera décoré de la Légion d’honneur l’année suivante, le 19 avril 1865.


____________

Base documentaire des Artilleurs