Histoire de l’Artillerie, subdivisions et composantes. > 2- Histoire des composantes de l’artillerie > L’artillerie de Campagne > Le Groupe d’artillerie LECLERC en Bosnie (Juillet 1995 - Décembre 1995) > V. La conduite des feux >
F. Tout le monde se mêle de tout
 

Tout le monde se mêle de tout

Toujours en cours de tirs ou en surveillance sous de très courts délais, les unités d’artillerie de la BMN commencent à être sollicitées de partout pour rendre compte. D’abord le suivi des consommations se met en place et va permettre de constater qu’entre les ordres et leur exécution les britanniques sont très approximatifs. Les commandants de batterie tirent facilement quelques coups de plus sans vergogne...

Le suivi des objectifs se poursuit, mais une partie des tirs de la nuit n’ayant pas été observés directement, il est impossible de faire un bilan du résultat des tirs. Enfin, le terrain très accidenté et les positions retranchées masquent les effets probablement obtenus. Faute de drone du genre Crécerelle, ou de comptes rendus après missions de l’aviation, la BMN ne dispose d’aucun bilan précis.

Les organismes de commandement exigent immédiatement les détails de l’action. Depuis le secteur, le RRFOS, le PC principal de la BMN à Tomislavgrad (TSG), le CCFR de Zagreb, et même le COIA. Il faut mettre en place une plate-forme d’informations simples et objectives mettant ces centres à niveau.

Le problème reste toutefois que l’excès de demandes nuit à la concentration et à l’efficacité du FSCC qui continue à observer, tirer et préparer pour le lendemain un nouveau plan de feux.

Les relations avec Tomislavgrad sont établies sur la base de deux comptes rendus journaliers entre cellules. Les autres commandements s’adressent au PC principal. Maintenant la presse va montrer le bout de son nez...

Commentaires :
Le suivi en temps réel par les autorités extérieures est très important, mais il ne doit pas interférer avec la conduite des opérations. L’exiguïté du CO du PC TAC oblige à fixer des solutions simples et à déporter ce qui n’est pas essentiel. Les demandes légitimes sont ainsi canalisées et l’état-major prend son rythme avec une fébrilité maîtrisée.

Article suivant


Retour au plan interactif


____________

Base documentaire des Artilleurs