Histoire de l’Artillerie, subdivisions et composantes. > 2- Histoire des composantes de l’artillerie > L’Artillerie d’Afrique > Historique de l’artillerie de la 2° Division d’Infanterie Marocaine (1942-1945) > 3- La Campagne de France >
2- Premières opérations dans le secteur du Doubs
 

Premières opérations dans le secteur du Doubs

L’Armée B a été séparée de la 7ème Armée Américaine. Elle est devenue la première Armée Française, à qui sont confiées les opérations dans la Trouée de Belfort. À l’arrivée en secteur de la 2ème D.I.M. le front est tenu, au Sud par le 1er C.A. avec deux Divisions : le 9ème D.I.C. et la 3ème D.I.A., au Nord par le 2ème C.A. avec deux Divisions également : la 1ère D.M.I. et la 1ère D.B.

La 2ème D.I.M. s’introduira entre la 9ème D.I.C. et la 1ère D.M.I., étendant le front du 1er corps d’Armée vers le Nord, à mesure que ses éléments arriveront du front des Alpes.

Le 4ème R.T.M. relève entre le 25 et le 27 septembre la Brigade de droite de la 1ère D.M.I. Le II/63, qui a quitté Briançon le 24, relève le 26 un groupe de l’A.D./1 à Geney. Cette position, peu défilée, lui ayant valu quelques tirs de harcèlement, il se porte à Accolans le lendemain. Le 29, il détache la 5ème batterie en appui du 3ème R.S.M. qui tient le sous-secteur au Nord du 4ème R.T.M.

Le Colonel commandant l’A.D. arrive le 28 septembre, établi son P.C. à Moulin Brûlé, puis à Abbenans. Le IV/63 quitte Briançon le 1er octobre et se met en position à Beveuge le 2. Il forme avec le I/65 (155 C Mle 17) un groupement d’action d’ensemble sous les ordres du Lt-Colonel Dufourt, arrivé à l’A.D. avant le départ d’Italie. Le I/63 rejoint à son tour le 5 octobre, il est placé en appui direct du 5ème R.T.M., qui relève à ce jour un Brigade de la 1ère D.M.I.

Il ne manque à l’appel que le III/63 qui, arrivé à Toulon le 24 septembre, a été retardé par des difficultés de débarquement et ne rejoindra que la 9 Octobre dans la région de Baume-les- Dames. En attendant, le II/63 appuiera le 8ème R.T.M. quand celui-ci aura relevé le 4ème R.T.M. Enfin le III/66 (155 MI) est mis à la disposition de la Division. Il fera partie du Groupement d’action d’ensemble du Lt-Colonel Dufourt.

Pendant cette période, l’artillerie exécute surtout des tirs à vue. L’allocation des munitions est extrêmement réduite (un sixième d’unité de feu).

Retour en Haut de page

Article suivant

Retour au Plan interactif


____________

Base documentaire des Artilleurs