Histoire de l’Artillerie, subdivisions et composantes. > 2- Histoire des composantes de l’artillerie > L’Artillerie d’Afrique > Historique de l’artillerie de la 2° Division d’Infanterie Marocaine (1942-1945) > 2- L’offensive de printemps >
3- Conclusion (et citations)
 

Conclusion

La campagne d’Italie est un des éléments qui ont le plus contribué au relèvement du prestige de la France. La 2ème D.I.M. a pris une part importante à la victoire. Elle s’enorgueillit d’avoir été la première sur ce théâtre d’opérations, elle s’enorgueillit d’avoir mené l’attaque sur le Mont Majo et ouvert la route de Rome. Des trois campagnes auxquelles elle a participé : campagne d’Italie, campagne de France, campagne d’Allemagne, la première fut aussi la plus meurtrière. Le sacrifice n’a pas été vain. Chers camarades de l’A.D./2, qui reposez dans les cimetières d’Italie, le monde a su, grâce à des héros tels que vous, de quoi la France était encore capable.

Et vous tous, Artilleurs de la 2ème D.I.M. qui avez combattu en Italie, soyez fier de la Croix de Guerre que, depuis le 20 Juillet 1944, porte votre étendard. Elle est la vôtre.

x

CITATION À L’ORDRE DE L’ARMÉE
DU 63ème RÉGIMENT D’ARTILLERIE D’AFRIQUE
(Extrait de l’ordre général n°130 du 22 Juillet 1944
du Général Commandant le C.E.F.)

« Splendide Régiment d’Artillerie, qui, sous les ordres du Colonel Lassus, ses groupes commandés par le Lt-Colonel du Garreau, les Chefs d’Escadron Gouttefarde, Girard, Capitaine Domquerelles, après avoir participé à la campagne de Tunisie où son 1er groupe a glorieusement combattu, a manifesté les plus belles qualités manoeuvrières pendant toute la campagne d’Italie.

S’est acquit sans réserve la confiance et la reconnaissance de l’Infanterie, au cours de la campagne d’hiver, pendant laquelle tous ses groupes ont été cités.

Depuis l’offensive du 12 mai, après avoir fortement contribué par la précision de ses tirs à la rupture du front du Garigliano, a progressé toujours au plus près de l’infanterie, réussissant d’une façon très efficace la recherche des résistances qui ralentissaient notre avance, et agissant sur ces objectifs par des tirs rapidement déclenchés et parfaitement ajustés. »

x

CITATION À L’ORDRE DU CORPS D’ARMÉE
DU 1ER GROUPE DU 63ème R.A.A.
(Ordre n° 132/D du général d’Armée Giraud, Cdt en chef)

« Magnifique groupe d’Artillerie qui a glorieusement combattu en Tunisie. Vient depuis son arrivée en Italie de montrer à nouveau ses brillantes qualités manoeuvrières. Sous les ordres du Chef d’Escadron Gouttefarde, a été placé en appui direct d’un Régiment de Tirailleurs dont il a su gagner rapidement la confiance la plus absolue. N’hésitant jamais à pousser ses observatoires avancés jusque dans les toutes premières lignes pour appuyer au plus près son Infanterie, a toujours répondu avec célérité et précision aux nombreuses demandes de tirs qui lui étaient faites. A ainsi pris une part prépondérante à la conquête du Pantano les 15 et 16 décembre 1943. Le 29 décembre a pas sa vigilance, par la rapidité et l’efficacité de ses feux stoppé nette les violentes contre-attaques allemandes déclenchées pour reprendre la crête 1220-1225.

S’est illustré à nouveau dans les opérations du 13 et 15 janvier 1944 qui ont abouti à la prise de la cote 1029 et de la Selva, puis dans les durs combats livrés du 21 au 23 janvier sur le Mont San Croce ».

x

CITATION À L’ORDRE DU RÉGIMENT
(Au titre du 4ème Régiment de Tirailleurs Marocains)
DU 2ème GROUPE DU 63ème R.A.A.
(Extrait de l’Ordre Général n° 67 du Général commandant le C.E.F. du 27 avril 1944)

« Unité d’une valeur exceptionnelle, qui symbolise tout ce que la mission d’appui direct demande à l’artillerie de décision et de sacrifice. A été chargé sous les ordres du Chef d’escadron Girard d’appuyer le 4 R.T.M. dans toutes les opérations menées par ce régiment depuis son arrivée en Italie, notamment les 12 et 13 janvier sur le Monna Casale et le 23 janvier dans la région de Gallo Maggiore. A prouvé dans ces combats aussi bien la valeur de son entraînement que son dévouement total à la cause des unités appuyées. S’est acquis sans réserve l’admiration et la reconnaissance de l’Infanterie. »

x

CITATION À L’ORDRE DU RÉGIMENT
(Au titre du 8ème Régiment de Tirailleurs Marocains)
DU IIIème GROUPE DU 63ème R.A.A.

« Groupe d’appui direct du Régiment, a, par son action précise et sa parfaite vigilance, toujours facilité la tâche de son infanterie et souvent assuré son succès en dépit des pertes sensibles dans son personnel de liaison. Sous les ordres du Chef d’Escadron Loiret, puis du Capitaine Domquerelles, qui a su lui maintenir sa réputation de virtuosité technique et de combativité, le groupe s’est de plus en plus soudé à l’infanterie qu’il est chargé d’appuyer. S’est distingué en particulier au cours des glorieuses affaires de la Mainarde (27.2.43) et de la Costa San Pietro (12-13.1.44). »

x

CITATION À L’ORDRE DE LA BRIGADE
(Au titre de l’Infanterie Divisionnaire de la 2ème D.I.M.)
Du IVème GROUPE DU 63ème R.A.A.

« Groupe d’action d’ensemble remarquable par ses qualités manoeuvrières, la précision et l’à propos de ses tirs. A participé brillamment à toutes les opérations menées par le 2ème D.I.M., sachant intervenir au moment opportun pour réduire les résistances ou neutraliser les mortiers qui s’opposaient à la progression de notre Infanterie, comme pour arrêter les contre-attaques d’un ennemi décidé à tenir coûte que coûte. A ainsi puissamment contribué à la conquête de la Mainarde le 27.12.43 de la Costa San Pietro le 12.1.44 et du Mont San Croce le 23.1.44. »

Retour en Haut de page

Article suivant

Retour au Plan interactif


____________

Base documentaire des Artilleurs