L’organisation de l’Artillerie > 1- Des débuts à la fin du XIXè siècle > L’artillerie des deux Empires > L’artillerie à la veille de la guerre de 1870-1871 > A- Les structures de l’artillerie en 1870 >
05- Les commandements d’artillerie
 

Les commandements d’artillerie

  • Commandement de l’artillerie de la Garde Impériale à Versailles : général de brigade Pé de Arros.
  • 1er Commandement d’artillerie (1° division militaire à Vincennes) : général de brigade De Bentzman avec l’école d’artillerie de Vincennes, la Direction d’artillerie de Paris, la capsulerie de guerre, la poudrerie du Bouchet et les troupes de l’artillerie stationnées dans l° division militaire.
  • 2ème Commandement d’artillerie (3° division militaire à Douai) : général de brigade Treuille de Beaulieu avec l’école d’artillerie de Douai, la Direction d’artillerie de Douai et les troupes de l’artillerie stationnées dans la 3° division militaire.
  • 3ème Commandement d’artillerie (4° division militaire à La Fère) : général de brigade De Berckheim avec l’école d’artillerie de La Fère, la Directions d’artillerie de La Fère et de Mézières, la sous-inspection des forges du Nord, à Mézières et les troupes de l’artillerie stationnées dans la 4e division militaire.
  • 4ème Commandement d’artillerie (5° division militaire à Metz) : général de brigade Lafaille avec l’école d’artillerie de Metz, l’école centrale de pyrotechnie militaire de Metz, la Direction de Metz, la sous-inspection des forges du Nord-est à Metz, la poudrerie de Metz et les troupes de l’artillerie stationnées dans la 5° région militaire.
  • 5ème Commandement d’artillerie (6° division militaire à Strasbourg) : général de brigade Gagneur avec l’école d’artillerie de Strasbourg, la Direction de Strasbourg, la manufacture d’armes de Mutzig et les troupes de l’artillerie stationnées dans la 6° région militaire.
  • 6ème Commandement d’artillerie (7° division militaire, à Besançon) : général de brigade Joly Frigola avec l’école d’artillerie de Besançon, la Direction d’artillerie de Besançon, la sous-inspection des forges de l’Est à Besançon et les troupes de l’artillerie stationnées dans la 7° division militaire.
  • 7ème Commandement d’artillerie (8° division militaire à Lyon) : général de brigade Barral avec l’école d’artillerie de Valence, la Direction d’artillerie de Lyon, la manufacture d’armes de Saint-Étienne et les troupes de l’artillerie stationnées dans la 8° division militaire.
  • 8ème Commandement d’artillerie (12° division militaire à Toulouse) : général de brigade D’Ouvrier de Villegly avec l’école d’artillerie de Toulouse, la Direction d’artillerie de Toulouse, la sous- inspection des forges du Midi à Toulouse et les troupes de l’artillerie stationnées dans la 12°division militaire. 9ème Commandement d’artillerie (16° division militaire à Rennes) : général de brigade De Liégeard avec l’école d’artillerie de Rennes, les Directions d’artillerie de Brest, Cherbourg et Rennes, la sous-inspection des forges de l’Ouest à Rennes et les troupes de l’artillerie stationnées dans la 16° division militaire. 10ème Commandement d’artillerie (19° division militaire à Bourges) : général de brigade Petiet avec l’école d’artillerie de Bourges, la Direction d’artillerie de Bourges, la fonderie de Bourges, la sous-inspection des forges du Centre à Nevers et les troupes de l’artillerie stationnées dans la 19° division militaire.
  • 11ème Commandement d’artillerie (22° division militaire à Grenoble) : général de brigade Moulard avec l’école d’artillerie de Grenoble, la Direction d’artillerie de Grenoble et les troupes de l’artillerie stationnées dans la 22° division militaire.
  • 12ème Commandement d’artillerie (en Algérie à Alger) : général de brigade Ferri Pisani Jourdan avec les Directions d’artillerie d’Alger, d’Oran et de Constantine, la poudrerie de Constantine et les troupes de l’artillerie stationnées en Algérie.

____________

Base documentaire des Artilleurs