L’organisation de l’Artillerie > 1- Des débuts à la fin du XIXè siècle > L’artillerie des deux Empires > L’artillerie à la veille de la guerre de 1870-1871 > A- Les structures de l’artillerie en 1870 >
01- Le ministère de la Guerre
 

Le ministère de la Guerre

Au ministère de la Guerre, l’artillerie est représentée par la 4° Direction sous les ordres du directeur Louis-Auguste Susane, général de brigade. Cette direction est composée de 2 bureaux :

  • 1° Bureau « Personnel » sous les ordres du colonel d’artillerie De Salignac Fénélon.
    • Personnel, organisation, inspection, état civil et militaire des officiers, professeurs, gardes, contrôleurs d’armes, ouvriers d’État, gardiens de batterie, troupes d’artillerie, tant de la Garde impériale que de la ligne.
    • Harnachement des chevaux de troupe d’artillerie.
    • Masse d’entretien de harnachement et ferrage.
    • Écoles régimentaires de l’arme.
    • Nomination des chefs armuriers des corps de troupes.
  • 2° Bureau « Matériel et Comptabilité » sous les ordres du lieutenant-colonel d’artillerie Thoumas.
    • Dépôt central et musée d’artillerie.
    • Écoles et directions d’artillerie.
    • Arsenaux, poudreries, forges, fonderies, manufactures d’armes, capsulerie.
    • Formation des équipages d’artillerie de siège et de campagne.
    • Armement des places et des côtes.
    • Armement des troupes et de la garde nationale.
    • Délivrance des munitions.
    • Abonnement d’entretien des armes dans les corps.
    • Confection des drapeaux et étendards, et des bâtons de maréchaux de France.
    • Importation et transit des armes.
    • Construction et entretien des bâtiments et établissements affectés au service de l’artillerie.
    • Acquisitions, échanges et locations d’immeubles.
    • Comptabilité des dépenses afférentes au service de l’artillerie.
    • Comptabilité-matières afférente au même service.

Le personnel de l’artillerie comprend un état-major particulier et différents corps de troupes.

La composition et l’organisation de ce personnel ont été réglées parle décret impérial du 13 mai 1867 pour assurer le service des établissements et des troupes d’artillerie indiqués ci-après.

Les colonels de l’état-major particulier de l’artillerie sont au nombre de 31. Trois sont respectivement inspecteurs des forges, des manufactures et des fonderies. Un autre est secrétaire du comité et chargé du dépôt central. Huit dirigent les directions régionales de l’artillerie qui possèdent un arsenal de construction, quatorze commandent les directions ordinaires. Un est directeur du service des poudres et salpêtres, un autre vérificateur de la comptabilité des arsenaux. Deux sont respectivement à la tête du service de l’artillerie au ministère de la commission chargée des bâtiments et usines au dépôt central. Le dernier commande en second l’École d’application.

En dessous des cadres supérieurs composés d’officiers, le personnel d’encadrement subalterne et d’exécution des établissements de l’artillerie est composé de deux catégories d’agents. D’une part, les employés d’artillerie dont le rôle est administratif ou technique, d’autre part les ouvriers, les uns civils, les autres militaires.


____________

Base documentaire des Artilleurs