Matériels d’artillerie > 3- Tableaux et fiches techniques > 32- Fiches techniques des pièces du musée > 6- Maquettes >
La maquette Hawk
 

LE SYSTÈME D’ARMES HAWK

(Homing All the way killer)
(Tueur autoguidé tout au long de sa route)

DÉFINITION : Le HAWK est le système de défense sol air à moyenne portée utilisé par l’armée de terre française depuis 1963. « Clé de voûte » de la défense antiaérienne, il est associé à des systèmes de portées moindres (Roland, MISTRAL) et peut assurer deux missions principales : défense aérienne sous l’égide de l’armée de l’air ou défense antiaérienne de forces terrestres déployées. Système complet intégrant des moyens de détection, d’identification, de conduite du tir et de lancement d’un missile ultra performant, détenant une grande mobilité tactique voir stratégique, il est interopérable avec les moyens d’autres armées.

HISTORIQUE Mis au point par les Etats-Unis dans les années 1953-1955, il a été adopté par la France en 1958 et construit sous licence en Europe avec d’autres pays (Allemagne, Italie, Belgique, Pays bas). Dix batteries comme celle présentée ici équiperont les trois régiments français, et ce jusqu’en 2012. Il a été conçu dès son origine de manière à pouvoir être régulièrement amélioré au fur et à mesure des évolutions technologiques.
Lors de l’opération EPERVIER au Tchad (1986-1989) la batterie HAWK implantée à N’Djaména a abattu un Tupolev 22 libyen qui menaçait la capitale et le dispositif français le 7 septembre 1987.

CARACTÉRISTIQUES : Détection : jusqu’à 110 km
Missile : Poids 600 kg, portée 40 km pour une altitude de 18 000 m.
Chaque batterie a une dotation initiale de 36 missiles dont 18 à poste.

PARTICULARITÉS : La maquette présentée ici a été réalisée par le Major Girard Joël en 2006, à partir des éléments offerts par le Capitaine (E.R) Sauvage Jean (CdU. DSD/403° RA 1976-1978).
La position représentée est celle dite des "amandiers" dans la plaine de la Crau à quelques kilomètres de la base aérienne d’Istres (Bouches-du-Rhône).
Cette position a été souvent occupée par le 401° Régiment d’Artillerie de Nîmes pour l’entraînement ou dans le cadre d’un déploiement opérationnel.


____________

Base documentaire des Artilleurs