Matériels d’artillerie > 3- Tableaux et fiches techniques > 32- Fiches techniques des pièces du musée > 1- Matériels français > Pièces de campagne en bronze >
Canon de place de 24 Gribeauval Mle 1775
 

CANON DE PLACE DU SYSTEME GRIBEAUVAL, Mle 1775

(JPG)

DÉFINITION : Canon de place en bronze de 24 (poids du projectile tiré en livres) fondu à Toulouse en 1836. L’affût entièrement en bois a été reconstruit selon les plans de l’époque.

HISTORIQUE : Les assiégeants d’une place devaient arriver à construire des batteries de brèche » à quelques dizaines de mètres des murs de fortification de la place pour les détruire avec leurs propres canons. De jour, les tirs de mousqueterie et de fusil de rempart gênaient les assiégeants. De nuit, faute de visibilité, ces tirs étaient totalement inefficaces. Les affûts de place, ayant repéré de jour et marqué sur le bois clair du châssis les directions des tirs, pouvaient harceler l’ennemi avec de bons résultats. Le tube placé très haut permettait de relever l’embrasure et de protéger les servants des coups de fusil ennemi. Lors du tir, le tube et son affût reculent sur les 3 rails. L’ensemble est maintenu en arrière par des cales afin de permettre le rechargement par la bouche. Les cales sont ensuite enlevées laissant ainsi le canon revenir en position de tir par gravité.

CARACTÉRISTIQUES :

  • Poids du boulet : 24 livres
  • Calibre : 153 m/m
  • Portée : 4 .200 m
  • Longueur : 3.55 m
  • Poids du tube : 2,762 T
  • Peloton de pièce : 5 à 8 servants

PARTICULARITÉS :
-  Tube lisse en 1775, puis rayé ultérieurement
-  Chargement par la bouche
-  Tir au jugé, avec 8,5 livres de poudre, la portée « de but en blanc » était de 620 m.

Bouche à feu « Le Français »
Dépôt du Musée de l’armée n° 219


____________

Base documentaire des Artilleurs