L’organisation de l’Artillerie > Organisation pour le tir et le renseignement > Les modes de tir >
2- Le tir indirect à vue directe
 

Le tir indirect à vue directe

(JPG)

L’objectif est vu de la pièce, mais se trouve à une distance telle qu’il n’est pas accessible en tir direct, car la flèche de la trajectoire est telle que l’atteinte de l’objectif n’est plus garantie.

Ce mode de tir est courant chez les artilleurs sol-sol, mais il est aussi pratiqué par les équipages des chars dotés de système de télémétrie et d’un système de hausse réglable. Ce n’est plus un tir direct (trajectoire tendue) mais un tir plongeant où la munition suit une trajectoire en cloche.

En terrain européen, on peut utiliser ce genre de tir jusqu’à une distance moyenne de l’ordre de 3km. Mais en zone désertique plate, on peut aller jusqu’à 6km d’observation directe.

L’artilleur utilise la table de tri associée au matériel et à la munition choisie. A la distance de tir estimée, le chef de pièce peut, seul, conduire ce genre de tir. Il lui faut aligner sa pièce sur l’objectif à l’aide du goniomètre et afficher la hausse indiquée sur sa table de tir en face de la distance de l’objectif. Toujours en face de cette distance, il lit également la dérivation à intégrer dans sa visée horizontale, puis il exécute son tir, observe et apporte les corrections estimées pour avoir le tir au but. Sur les matériels plus modernes, les éléments de pointage lui sont donnés par un calculateur de pièce. S’il dispose de corrections récentes à apporter au tir pour des raisons balistiques ou météorologiques, il les intègre dans son calcul.

C’est une méthode de tir pratiquée très longtemps par les artilleurs, jusqu’à ce qu’on leur demande de tirer sur des objectifs non vus des pièces.

De nos jours, ce mode de tir est rare, mais peut s’imposer sur des objectifs fixes et durcis (blockaus, bâtiments). Il peut être conduit par une pièce isolée ou par un ensemble coordonné de pièces. Dans tous les cas il impose une sortie de batterie rapide pour éviter toute contrebatterie.


____________

Base documentaire des Artilleurs