L’organisation de l’Artillerie > Organisation pour le tir et le renseignement > Les modes de tir >
1 -Le tir direct
 

Le tir direct à vue directe

(JPG)

Le tir direct est d’une façon générale celui pratiqué par tous ceux qui ont une arme en dotation. C’est le tir de duel, c’est aussi le tir à tuer. Le premier qui tire est souvent le gagnant.

Il repose sur l’acquisition de mesures réflexes, dont l’enchainement doit être bien maîtrisé par le détenteur de l’arme ou l’équipage de mise en oeuvre.

C’est le tir du combat de rencontre, où la règle est celle de la légitime défense, qui autorise un individu ou un chef d’équipage à prendre l’initiative du tir.

Appliqué à l’artillerie, le tir direct est à considérer comme une mesure de sauvegarde contre tout agresseur susceptible d’interdire l’exécution de la mission en cours. C’est un tir à vue directe, où il faut aligner l’arme sur l’objectif au plus vite et tirer avec une trajectoire tendue (donc en charge maximum) une munition si possible adaptée à la nature de l’objectif (obus explosif ou à charge creuse).

C’est le mode normal de tir employé par les artilleurs sol-air sur les aéronefs qui manifestent un acte hostile. Pour les artilleurs sol-sol, c’est une mesure de défense rapprochée.

C’est aussi le mode de tir le plus ancien qui a été pratiqué, notamment avec les bombardes qui tiraient sur les objectifs à leur portée, sur une hausse fixe. La visée se faisait sur la génératrice du fût du canon, puis avec l’apparition de la culasse, par visée dans l’âme du canon.

Sur les matériels modernes, on utilise une lunette de tir direct, simbleautée avec le canon.


____________

Base documentaire des Artilleurs