Histoire de l’Artillerie, subdivisions et composantes. > 1- Histoire de l’Artillerie > Histoire des Ecoles d’Artillerie >
04- Les Ecoles de 1914 jusqu’à la 2nde GM.
 

Les Écoles de 1914 à 1945

École d’application de l’artillerie et du génie à Fontainebleau

L’École d’application de l’artillerie et du génie, transférée de Metz à Fontainebleau en 1871, recevait les sous-lieutenants des deux armes sortant de l’École polytechnique pendant leurs deux années passées dans ce grade. Cependant, à certaines époques, le besoin d’avoir un plus grand nombre d’officiers permit aux volontaires, après un an et trois mois à l’École polytechnique, de passer neuf mois à Fontainebleau École militaire et d’application de l’artillerie à Fontainebleau comme « élèves-d’artillerie », puis une année comme sous-lieutenants, avant d’être mutés dans un régiment. Ils étaient promus lieutenants un an plus tard mais avec un jour d’avance sur leurs camarades ayant suivi la filière normale de 4 semestres à l’Ecole polytechnique et autant à Fontainebleau. Tant qu’ils étaient « élèves d’artillerie » (9 mois), ils gardaient leur uniforme, donc leur chapeau bicorne, de polytechnicien, alors que les sous-lieutenants portaient le lourd shako des officiers d’artillerie. Lors des premières promotions de ce genre, en 1839 et 1840, les dames et demoiselles de Metz marquèrent, dit-on, leur préférence pour ceux qu’elles appelaient (et qu’on appela) : les « petits chapeaux ». Mais tous étaient « les enfants chéris de la ville », comme l’a écrit le général Maurin (Revue d’artillerie, 1933). Les strophes bien connues de l’Artilleur de Metz en témoignent.

Foch fut, à Fontainebleau, Petit Chapeau de la promotion X 71.

x

École militaire et d’application de l’artillerie à Fontainebleau

L’École militaire de l’artillerie et du génie, destinée aux sous-officiers candidats à l’épaulette, est créée en 1884 à Versailles. Lorsque le génie manifeste le désir de voir ses écoles rassemblées à Versailles, Fontainebleau récupère les élèves-officiers de l’artillerie et devient en 1912 1’École militaire et d’application de l’artillerie.

Cette école accueille également les élèves-officiers du train des équipages, qui est devenu, en 1875, la 5è arme de l’armée, mais dont les formations relèvent des commandants de l’artillerie des corps d’armée. Pour ceux du train, le dernier vers du refrain de l’Artilleur de Metz devenait : « Vive l’artilleur et le soldat du train. »

Des sous-officiers sont promus directement officiers. Ils sont généralement affectés dans les régiments à des postes administratifs, à moins qu’ils passent dans le corps des officiers d’administration du Service de l’artillerie où ont été versés, en 1900, les gardes d’artillerie.

x

École militaire de l’artillerie de Poitiers

En 1923, fut créée l’Ecole militaire de l’artillerie de Poitiers chargée de préparer les sous - officiers ayant reçu le concours d’officier (EOA), et les EOR, elle même rattachée à l’école d’application. L’invasion de la France en juin 1940 rejeta brutalement dans le sud du pays les écoles des trois armées, et dont l’EAA à Nîmes pour y débuter les formations dès novembre de la même année. En novembre 1942, les allemands, au mépris des conditions de l’armistice, saccagent l’école, la faisant ainsi disparaître dans l’abîme de la défaite.

Ecoles de Mediouna - Cherchell

Le regroupement de nombreux officiers, sous-officiers et hommes de troupe dès 1942 en Afrique du Nord ainsi que la perspective de l’engagement des premières unités en Tunisie aux côtés des alliés avec un matériel moderne firent bien vite apparaître la nécessité de former de nouveaux cadres. Il fallait « monter d’urgence une école de cadres à Cherchell (Algérie) et former dans les plus courts délais les jeunes chefs de section dont nous avions besoin » (mission donnée au général Giraud, commandant en chef). Faute de place sur ce site abritant le 1er Régiment de tirailleurs algériens, la première promotion d’aspirants d’artillerie fut formée à Médiouna (Casablanca - Maroc) en attendant la fin des travaux à Cherchell. L’école de Cherchell ouvrira ses portes en avril 1943 avec le titre d’Ecole des élèves aspirants avant de devenir en décembre 1944 l’Ecole Militaire Inter Armes. Près de 5000 cadres seront formés entre 1943 et 1945.


____________

Base documentaire des Artilleurs