Matériels d’artillerie > 3- Tableaux et fiches techniques > 33- Fiches techniques d’autres matériels. > Pièces de campagne >
Le canon automouvant 194 GPF
 

La première des 50 pièces de 194 GPF [1], sur affût chenillé St Chamond, commandée en 1918, ne fut prête qu’en juin 1919. Mais ce matériel était toujours en service dans l’armée française en 1939.

Ce matériel illustre parfaitement la volonté de se doter d’une artillerie lourde moderne, dont le défaut constaté dès le début de la Grande Guerre, n’a pas pu être compensé par la remise en état des vieux matériels sortis des arsenaux. Il fallait une artillerie lourde dotée d’une grande mobilité, pour relancer l’offensive et concentrer les feux sur les axes effort stratégiques. L’idée d’une mécanisation ou motorisation déjà imaginée pour une artillerie d’assaut, va se répercuter sur certains matériels d’artillerie lourde. C’est la cas du 194 GPF.

La conception du système tracteur et affût chenillé est novateur, d’autant plus que des moteurs électriques sont utilisés comme forces motrices. On peut déjà parler d’un premier système d’arme, dont la notion se développera après la 2ème GM.

La société Saint Chamond développe un système basé sur deux ensembles distincts, l’avant train ou tracteur chenillé automoteur transportant les munitions et un groupe électrogène, et l’affût chenillé portant la pièce d’artillerie.

(JPG)
(JPG)

Un groupe électrogène sur le tracteur fournit l’énergie à l’affût chenillé motorisé par deux moteurs électriques, un pour chaque train de roulement.

L’avant-train ou tracteur est également doté de deux moteurs électriques pour sa propre locomotion.

Cet ensemble automouvant est capable d’emprunter des terrains jusqu’alors inaccessibles. Durant le transport, le tube est tiré en arrière puis mis à l’horizontale. En position de tir une paire de volets situés au milieu du véhicule est ouverte, pour permettre le recul du tube vers le bas.

Caractéristiques du canon de 194 GPF sur affût chenillé St Chamond

  • Poids en batterie sur affût chenillé TAZ (tout azimut) : 29 600 kg.
  • Dimensions : longueur 7,77 m ; largeur 2,54 m et hauteur 3,05 m.
  • Vitesse sur route : 8 km/h (3 km/h en tout terrain)
  • Calibre : 194,4 mm.
  • Longueur du tube : 40 calibres.
  • Poids du projectile : 80.9 / 78.9 / 83.5 kg.
  • Cadence de tir : 1 coup par minute.
  • Vitesse initiale : 735 m/s.
  • Portée maximale : 18 000 m (20 800 mètres pour l’obus de 78,9 kg).
  • Pointage en hauteur : +0 / +40 degrés.
  • Pointage en direction : champ de 360 degrés.

Certains de ces matériels capturés par les Allemands pendant la Campagne de France, furent réutilisés en Russie en 1942, lors du siège de Leningrad et à Sébastopol. D’autres récupérés par les Italiens sont utilisé en défense côtière près de Rome. Une de ces dernières est exposée au musée d’Aberdeen (Maryland) aux Etats-Unis.

[1] Grande Puissance Filloux.


____________

Base documentaire des Artilleurs