Histoire de l’Artillerie, subdivisions et composantes. > 2- Histoire des composantes de l’artillerie > L’artillerie Parachutiste >
Le GM/35 en Indochine (1953-1954)
 

Le 27 décembre le GM/35 est enlevé par avion et se pose à 16h10 sur les terains de BACH-MAI et de GIA-LAM. Après un court séjour à la base arrière (3 heures), il est aérotransporté par la BOTK, d’HAI PHONG sur SENO (Laos) où les viets se font de plus en plus pressants.

Du 28 décembre 1953 au 12 janvier 1954, le GM/35 participe à toutes les opérations menées par les bataillons parachutistes dans la région de SENO.

Le 13 janvier 1954, le groupe est enlevé par avion. Destination SAIGON.

Le 16 janvier, il est transporté sur NHA-TRANG pour l’opération ATLANTE.

Le 20 janvier, il débarque à TUY-HOA pour appuyer le 2ème B.E.P. et le 1er B.P.V.N. chargés (opération ARETHUSE) de créer une tête de pont en zone viet. Les opérations de nettoyage dans la tête de pont se poursuivent jusqu’au 29 janvier.

Les deux bataillons et le GM/35 sont alors dirigés sur les plateaux montagnards (région PLEIKU - KONTUM) où la situation se dégrade. De nombreuses opérations ont lieu dans se secteur entre le 1er février et le 13 mars.

Le 13 mars 1954 (1er jour de l’attaque viet sur DIEN BIEN PHU) le GM/35 est retiré d’urgence de PLEIKU par avion, de nuit, pour être dirigé sur sa base arrière.

Du 27 mars au 24 juin, date de son départ pour KIENAN, le GM/35 reste à HA DUONG et participe aux opérations de secteur, tout en fournissant quotidiennement des renforts parachutistes à l’artillerie du camp retranché de DIEN BIEN PHU.

(JPG)
Canon de 75 sans recul du GM/35 en action.
Cuvette de Diên Biên Phu -(Photo E.C.P.A.)

Le groupe est alors équipé de 75 S.R. et de mortier de 4"2.

Le Maréchal des Logis DELOBEL et le canonnier CHARRIER, pointeur, homme de troupe appelé, volontaire pour terminer son temps de service en Extrême-Orient, seront les premiers européens à s’évader après la chute de DIEN BIEN PHU.

Ils seront récupérés par un des rares hélicoptères du TONKIN.

Durant cette période, et jusqu’au cessez le feu de juin 1954, le GM/35 est engagé dans les opérations du delta tonkinois, particulièrement sur le secteur de HANOI. Le groupe est doté d’obusiers de 105 HM2 le 30 juin, mais conserve ses mortiers de 4"2.

Le groupe à 2 batteries de 105 HM2 et un Etat-Major est engagé du 13 au 18 juillet, dans une opération dans le secteur de SONTAY, puis il est transféré au Sud-Vietnam. Transporté sur le L.S.T. "ODET" du 26 au 30 juillet il rejoint SAIGON le 30 et s’installe à la base aéroportée de TAN-SON-HUT (SAIGON). Les matériels sont remis en état. Les activités sont orientées principalement sur l’instruction (écoles à feu, Brevets d’armes), mais le Groupe est maintenu sous la forme d’unité d’intervention.


____________

Base documentaire des Artilleurs