Les Artilleurs et les Traditions > 1- Biographies d’artilleurs méritants ou célèbres > 2- Les artilleurs célèbres > 21- Artilleurs des grandes batailles >
François-Marie d’Aboville, l’artilleur de Yorktown et de Valmy
 

François-Marie d’Aboville, un artilleur expérimenté

Né à Brest le 23 janvier 1730, François-Marie d’Aboville est issu d’une famille de Normandie anoblie en 1486. Surnuméraire dans l’artillerie en mars 1744, officier pointeur en 1746,il passe commissaire extraordinaire le 1er octobre 1751 et est nommé capitaine le 18 juillet 1758, chef de brigade en 1776, lieutenant-colonel le 7 août 1778 et colonel en avril 1780. Commandant l’artillerie du corps de Rochambeau, les dispositions qu’il prit lors du siège de Yorktown furent pour beaucoup dans la chute rapide de cette ville. Lord Cornwallis, qui le rencontra plus tard, rendit hommage à ses talents en disant : "C’est à vous que j’aurais dû rendre Yorktown car c’est votre artillerie si bien pointée qui a détruit toutes mes fortifications". Il fut récompensé par une nomination au grade de brigadier d’infanterie le 5 décembre 1780. Il est successivement colonel du régiment de Metz-artillerie en 1782 puis maréchal de camp en 1788 avant de devenir inspecteur d’artillerie en 1791 et de commander l’artillerie à Valmy.

Premier inspecteur de l’artillerie en 1800, il est nommé sénateur le 14 septembre 1802 puis comte de l’Empire en mai 1808.

Il décède à Paris le 1er novembre 1817, laissant derrière lui deux fils devenus généraux d’artillerie.

Voir aussi cet article


____________

Base documentaire des Artilleurs