L’organisation de l’Artillerie > 2- L’Artillerie au XXème siècle > 23- La 2ème Guerre mondiale : la campagne 1939-1940. >
Exemple d’organisation d’un régiment d’artillerie divisionnaire : le 18e RAD
 

Retour

Les données de ce document sont extraites d’un mémoire de Monsieur Rémy Sherer.

LE 18e RÉGIMENT D’ARTILLERIE DIVISIONNAIRE

1939-1940

Création

Le 18° RAD est recréé à Vannes le 9 septembre 1939 par le CMA 11 (Centre Mobilisateur d’Artillerie) de Nantes. Il est aux ordres du lieutenant-colonel d’artillerie coloniale David et fait partie de la 22° DI commandée par le général Hassler. L’infanterie divisionnaire est commandée par le général Béziers de Lafosse et l’artillerie divisionnaire par le colonel Lalande.

Cette division comprend : les 19°, 62° et 116° régiments d’infanterie, le 24° GRDI, les 18° et 218° RAD. Elle est du type « Série A » donc formée de réservistes.

Organisation

Le 18° RAD est un régiment hippomobile.

Sa composition est la suivante :

  • État-major et batterie hors rang : 7 officiers, 137 hommes.
  • I° groupe (12 canons de 75 mm)
    • Etat-major : 6 officiers, 92 hommes
    • 1° batterie : 3 officiers, 128 hommes pour 4 canons de 75 mm et 6 caissons
    • 2° batterie : 3 officiers, 128 hommes pour 4 canons de 75 mm et 6 caissons
    • 3° batterie : 3 officiers, 128 hommes pour 4 canons de 75 mm et 6 caissons
    • Colonne de ravitaillement : 5 officiers, 175 hommes pour 9 caissons
  • II° groupe (12 canons de 75 mm) : même composition que I° groupe
  • III° groupe (12 canons de 75 mm) : même composition que I° groupe

Au total, cela représente théoriquement :

  • 68 officiers, 212 sous-officiers, 1873 hommes ;
  • 36 canons de 75 mm, 54 caissons ;
  • 1788 chevaux, 186 voitures hippomobiles (non comptés les avant-trains) ;
  • 19 voitures de liaison, 32 camionnettes, 3 camions, 4 motos, 68 vélos.

____________

Base documentaire des Artilleurs