Matériels d’artillerie > 3- Tableaux et fiches techniques > 32- Fiches techniques des pièces du musée > 1- Matériels français > Accessoires au tir et à la topographie - Transmissions >
Gyrothéodolite Wild
 

Gyrothéodolite Wild

Cet appareil d’origine suisse est semblable au modèle civil.

(JPG)
© Musée de l’Artillerie de Draguignan

Il se compose d’un théodolite WILD T16 et d’un chercheur de nord (boitier gyroscopique GAK1).

Il permet d’obtenir une orientation très précise, de 0,3 à 0,5 millièmes d’erreurs max, en moins de 20 minutes, en tout temps et tout lieux, y compris ceux polluées magnétiquement ou n’ayant pas de points géodésiques visibles.

Un utilise la capacité d’un gyroscope à axe horizontal de placer cet axe dans le plan méridien du lieu, donnant ainsi la direction du nord géographique. Par calcul on ramène l’azimut géographique à un gisement sur la carte du lieu.

Son arrivée dans les années 1970 a eu un impact important, en permettant très rapidement d’assurer la cohérence des directions entre les batteries et entre les régiments, d’améliorer les résultats des travaux topographiques, faisant faire par là un grand pas vers le tir d’emblée.

Son implantation sur engins donnera la capacité à conserver une orientation rapide lors des déplacements.

Voir aussi le théodolite simplifié Mle 51
.


____________

Base documentaire des Artilleurs