Matériels d’artillerie > 3- Tableaux et fiches techniques > 32- Fiches techniques des pièces du musée > 2- Matériels américains > Radars >
Radar AN/MPQ4A
 

Radar AN /MPQ4A

(JPG)
© Musée de l’Artillerie Draguignan
  • Origine : USA
  • Radar de trajectographie anti mortier.

Matériel acheté, plus moderne que le radar AN/MPQ10, mis en service en 1960 en Algérie. Sera ensuite affecté aux RALD.

Malgré une similitude dans l’appellation, ce nouveau matériel américain diffère sensiblement de l’AN/MPQ 10, tant dans sa présentation que dans son mode de fonctionnement. Il est le dernier radar de trajectographie avant le système Cymbeline.

Caractéristiques techniques :

  • masse : 3 250 kg
  • hauteur : 4 m 10
  • alimentation : idem Q 10
  • précision obtenue : comparable au Q 10

Fonctionnement :

Le Q 4 ne poursuit pas le projectile, mais le localise à l’endroit où la trajectoire perce deux plans de sites fixés. Avec la trajectoire déterminée, un calculateur analogique donne les coordonnées du mortier.

Le Q 4 synthétise les progrès réalisés en quelques années et donne une idée de l’orientation que prennent les radars de trajectographie : ceux-ci augmentent leurs possibilités mais se spécialisent dans leurs missions, excluant toute utilisation secondaire.

Comparaison du Q4 et du Q10 :

  • le choix de la position du Q 4 est bien plus aisé car sa nouvelle antenne le met à l’abri des échos parasites renvoyés par le sol ;
  • sa composition est plus simple (3 éléments au lieu de 4) et sa mise en batterie plus rapide : 20-30 min suffisent à l’installer et à le régler ;
  • le personnel d’exploitation des données est moins nombreux ;
  • le réflecteur aérien est fixe, ce qui facilite le camouflage du Q4 ;
  • la portée du nouveau radar pour les projectiles est supérieure et atteint 10 km pour le Q 4 (6 à 9 km pour le Q 10) ;
  • spécialisation du Q 4 sur une mission de détection de mortiers : le secteur surveillé est moins ouvert que pour le Q 10 (25° au lieu 45) ; sa longueur d’onde inférieure le rend plus sensible aux conditions atmosphériques, enfin, ses mission secondaires sont moins nombreuses : contrôle des tirs possible mais le guidage et le sondage par ballon sont irréalisables.

Remarque :

Le Q 4 constitue bien un progrès par rapport au Q 10 mais des progrès sont encore nécessaires : le poids, l’encombrement, la mobilité et les délais de mise en œuvre sont tout juste adaptés aux conditions de combat accélérées.

Le VIe/7e RA (ex 6e RA) utilise également des radars anti-mortiers Cymbeline, de fabrication britannique, pendant les opérations de maintien de la paix en Bosnie. D’une plus grande mobilité que ses prédécesseurs, il est plus adapté à la projection et peut-être transporté par hélicoptère, sous élingue. Il faudra attendre le radar Cobra, associé aux LRM puis aux LRU, pour pouvoir suivre plusieurs pistes simultanément (mortiers, canons et roquettes).

(JPG)
Cymbeline héliporté en Bosnie



(JPG)
Cymbeline du VIe/7eR4 à Sarajevo

____________

Base documentaire des Artilleurs