L’organisation de l’Artillerie > 2- L’Artillerie au XXème siècle > 20- Evolutions techniques, organisation et emploi de l’artillerie. >
09- Guerre d’Algérie (1954-1962)
 

Guerre d’Algérie

Les principales idées à développer sont les suivantes :

  • Les matériels sont ceux de la guerre 1939-45 (SCR300) avec l’apparition cependant des matériels nouveaux comme les radars anti-mortiers, le 105 TF, les postes radios PRC9, ANVRC9 ...
  • L’artillerie fait preuve là aussi de grandes capacités d’adaptation,
  • Emploi généralisé d’artilleurs comme fantassins (bataillon type 107, commandons de chasse),
  • Utilisation d’une artillerie de position en action défensive,
  • Emploi opérationnel décentralisé en action offensive (niveau batterie en général, quelquefois groupe, plus rarement au niveau de plusieurs groupes),
  • Création du couple radar-canons (barrages en action défensive, rôle de l’observation aérienne (avions, hélicoptères),
  • Terrain en général accidenté, climat présentant de fortes variations de température,
  • Importance du tir vertical et cas particulier de tir direct (grottes, défense rapprochée).

Avancées techniques

  • l’artillerie fait preuve comme en Indochine de grandes capacités d’adaptation
  • l’artillerie sur les barrages :
    • adaptation des matériels aux besoins particuliers des opérations,
    • développement du couple radar-canon

Conséquences en organisation

  • emploi généralisé des artilleurs comme fantassins,
  • nombre réduit d’unité d’artillerie d’appui direct,
  • artillerie de position.
  • barrages en action défensive.

Conséquences sur l’emploi

  • Emploi opérationnel décentralisé en action offensive (niveau batterie en général, quelquefois groupe, plus rarement au niveau de plusieurs groupes),
  • tir direct,
  • tir vertical.
  • rôle de l’observation aérienne (avions, hélicoptères).

Matériels représentatifs

( 105 HM2, 105 TF 50 )

  • Canon AA 90 + COTAL
  • 105 long Mle 36
  • ANMPQ 4 et Q10
  • Radar SDS

____________

Base documentaire des Artilleurs