L’organisation de l’Artillerie > 2- L’Artillerie au XXème siècle > 20- Evolutions techniques, organisation et emploi de l’artillerie. >
05- La libération en marche.
 

1942 - 1945

Entre la défaite de 1940 et la fin de la guerre en 1945 en Europe, deux campagnes font transition. Elles jalonnent le réarmement et le rééquipement de l’armée française par les Américains. Il s’agit de : -* la campagne de Tunisie, (1942-1943) défensive puis offensive, (la fin de l’artillerie hippomobile) -* la campagne d’Italie (et la bataille du Garigliano : la concentration des feux du corps expéditionnaire, (1943-1944).

Puis suivent les campagnes aéroterrestres de France(1944-1945) :

  • débarquements de Normandie et de Provence (Toulon, Marseille),
  • batailles de Colmar et de Strasbourg,
  • campagne d’Allemagne ;

dans un contexte de maîtrise du ciel par les Alliés (importance des transmissions pour les liaisons interarmes, artillerie et air-sol), montrent la mise en œuvre, à la fois, de nouveaux matériels (technique) et d’une nouvelle manœuvre de l’artillerie (tactique).

Recommandations du conseil scientifique du musée de l’artillerie :

D’un point de vue plus général, cette histoire de l’artillerie devra être mise dans le contexte large de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, afin de prendre un sens pour le grand public et les scolaires.

Démarche analytique :

1940-1942

Avancées techniques

Rien à signaler

(Reprise des combats avec du matériel majoritairement français ou britannique)

Repères historiques

  • Syrie
  • Koufra
  • Bir Hakeim

Conséquences en organisation

(Rappel de l’organisation des troupes françaises en Afrique du Nord)

(évoquer les facultés d’adaptation des artilleurs et les matériels de circonstance)

Conséquences sur l’emploi

Manque de moyens : place à l’imagination et à l’esprit inventif :

  • les « Jock-columns »

Matériels représentatifs

  • 75 de montagne 19/28
  • 6 pounder GB AC
  • 7,5 97/38 PAK 40 (transformation par les All. du 75 français de campagne en canon antichar)
  • obus explo de ces canons.

1942-1944

Avancées techniques
Mise en œuvre d’un nouveau système d’origine US grâce :

  • aux nouvelles techniques des transmissions,
  • à des matériels de tir permettant le tir vertical,
  • aux canons automoteurs,
  • à la généralisation de la traction automobile,
  • à l’aviation d’observation,
  • à l’artillerie antiaérienne,
  • fusée radioélectrique,
  • photos aériennes.

Repères historiques

  • Tunisie
  • Italie

Garigliano : . sans préparation artillerie, . avec préparation d’artillerie.

Conséquences en organisation

  • Centres d’instruction de Médiouna et Cherchell :
    • formation sur matériels US.
  • Détachements de liaison et d’observation.
  • L’aviation légère d’artillerie.

Conséquences sur l’emploi

  • Souplesse d’emploi : Centralisation et décentralisation.
  • Réseau de tir simplifié, avec possibilité de liaisons rapides et directes entre l’arrière et l’avant.
  • Utilisation des photos aériennes.
  • Sections de réglage par fusants hauts.
  • Rattachement topographique.
  • But Auxiliaire.

Matériels représentatifs
(évoquer les matériels utilisés, 75 hippomobile, 65 montagne, 155 GPF)

  • Diorama Garigliano avec un 105 HM2
  • Postes radio : SCR 609, 610, 608, 628 (MF)
  • RM 29
  • Piper Cub
  • Fusée Posit

1944-1945

Avancées techniques

idem tranche précédente

Repères historiques

Débarquements de Provence L’artillerie dans la bataille de Toulon

Campagne de France puis d’Allemagne

Conséquences sur l’emploi

idem tranche précédente

Matériels représentatifs

  • Postes radio : SCR 543, 193, 177, 593 (MA)
  • 105 HM2 et HM3
  • 105 HM7
  • 155 HM1
  • 155 Gun
  • 40 Bofors
  • 90 AA en tir à terre
  • obus explo de ces canons

____________

Base documentaire des Artilleurs