L’organisation de l’Artillerie > 2- L’Artillerie au XXème siècle > 20- Evolutions techniques, organisation et emploi de l’artillerie. >
03- Entre deux guerres
 

1919 - 1941

Sous l’effet des pertes de la Grande Guerre et d’une idéologie de "défense", une doctrine en deux temps s’impose. Une phase défensive initiale doit permettre un gain de temps suffisant pour réunir les conditions (effectifs, armements, etc.) optimales pour une phase offensive au moment opportun. D’où : -* la création de la ceinture de béton (ligne Maginot, ligne des Alpes, ligne Mareth) associant la casemate et le canon de forteresse, -* la motorisation progressive de l’artillerie de campagne, -* la conception d’une artillerie autotractée en liaison avec les divisions légères mécaniques destinées à la manœuvre, -* le lent développement des Forces terrestres antiaériennes (FTA) et antichars.

La campagne de France montre la justesse du concept d’emploi de l’artillerie (Gembloux, Stonne, Voreppe), mais sans effet concluant en raison de :

  • l’inexistence d’une aviation d’assaut,
  • l’absence de forces cuirassées de contre-attaque,
  • l’insuffisante coopération Terre-Air,
  • l’insuffisante modernisation des matériels complémentaires (radio, liaisons, SRA, ...).

Recommandation du conseil scientifique : D’un point de vue plus général, cette histoire de l’artillerie devra être mise dans le contexte général de l’entre-deux guerres (pacifisme et montée du nazisme), afin de prendre un sens pour le grand public et les scolaires.

Partie analytique de l’entre deux guerres :

Avancées techniques

  • Construction de lignes fortifiées, cuirassement des tourelles.
  • Développement de matériel d’artillerie spécifique aux nouvelles fortifications.
  • Évolution des systèmes autotractés et motorisés.
  • Essai de nouveaux matériels en 105 à tir vertical
    • volonté d’augmenter les champs de tir en direction et en hauteur.
  • Réorganisation de la fabrication (1933).
  • Les Transmissions.

Utilisation du canon sous casemate blindée automotrice = Char.

Lent développement de l’artillerie Antiaérienne (AA).

Repères historiques

Guerre du Rif

Conséquences en organisation

  • Importance de l’artillerie de forteresse (évoquer les troupes).
  • École militaire de Poitiers :
    • formation des EOA, EOR(1922).
  • Dilemme entre « l’avoine et l’essence » : traction hippomobile et/ou automobile ?
  • La direction des fabrications quitte l’artillerie
  • Artillerie antichar.

Conséquences sur l’emploi

Vitesse de la manœuvre.

Matériels représentatifs

  • Mortier 81 mod 1932
  • Mit x 2 Reibel de casemate 1931
  • Mortier 75 mod 1931
  • 75 de casemate mod 1932
  • diorama grandeur casemate de 75/R31
  • obus explo de ces canons
  • 105 court mod 1934
  • 105 court mod 1935
  • 105 mod 19/28 de montagne
  • obus explo de ces canons
  • 75 extra léger mod 1928
  • ER 22, 17, 12 et R10,11,12
  • Canon de 47 antichar
  • Canon de 25 DCA
  • 75 mod 17/34 DCA

____________

Base documentaire des Artilleurs