Matériels d’artillerie > 3- Tableaux et fiches techniques > 32- Fiches techniques des pièces du musée > 1- Matériels français > Accessoires au tir et à la topographie - Transmissions >
Frein à corde du capitaine Lemoine
 

FREIN A CORDE DU CAPITAINE LEMOINE

Le principe de ce frein est celui du cabestan :

La poulie est constituée par l’essieu de la roue qui, au recul, tourne dans le sens indiqué par les flèches « AR » du croquis.

Si on exerce une traction « a » sur l’extrémité fine de la corde fixée par l’écrou à oreille sur le palonnier, la corde se serre sur l’essieu de la roue jouant le rôle de poulie du cabestan. Lorsque le canon recule, l’autre extrémité de la corde est entraînée vers l’avant avec une force « A » extrêmement plus grande que la traction « a ».

Comme la corde a une forme conique, au fur et à mesure de son enroulement elle exerce une pression croissante et le patin du frein vient s’appliquer sur le cercle de roue d’autant plus vigoureusement. Quand le canon est ramené vers l’avant en position de tir, la corde se desserre et le frein se relâche.

(JPG)
© Musée de l’Artillerie de Draguignan

Nota bene  : La traction « a » est appliquée sur les cordes des deux côtés par l’action sur la crémaillère « c » liée au palonnier par une tringle et une lame ressort. Ce dispositif entraîne de façon équilibrée vers l’avant les extrémités fines des cordes. Cette amélioration a valu à son inventeur, alors en retraite, des droits se montant à 150.000 Francs or, soit 7.500 « Napoléons ».


____________

Base documentaire des Artilleurs