Matériels d’artillerie > 3- Tableaux et fiches techniques > 32- Fiches techniques des pièces du musée > 1- Matériels français > Pièces d’Infanterie >
Canon de 37mm à tir rapide Mle 1916
 

CANON DE 37 m/m A TIR RAPIDE Mle 1916

DÉFINITION  :

C’est sans doute le plus petit canon moderne ayant été en service dans l’armée française.

HISTORIQUE  :

Cette arme lourde d’Infanterie fut fabriquée au cours de la première guerre mondiale pour détruire les nombreux nids de mitrailleurs adverses.

Ce canon remplira alors parfaitement sa mission ; monté en 1917 sur char Renault FT, ce sera là un tandem redouté de ses adversaires. Sa portée utile de 1 500 m était largement suffisante et sa précision bonne.

Tirant normalement un obus explosif, il pouvait utiliser un obus de rupture et percer ainsi quelques millimètres de blindage.

Bien que ne figurant plus, d’après l’aide mémoire d’Etat-major de 1939, dans les dotations de l’armée française, ce canon armait encore en 1940 les Compagnies d’Engins d’Accompagnement de certains régiments.

(JPG)
© Musée de l’Artillerie de Draguignan

CARACTÉRISTIQUES  :

  • Poids total : 108 kg.
  • Peut se décomposer en 3 faisceaux dont le tube pèse 40 kg.
  • Portée utile : 1 500 m.
  • Cadence de tir maximum : 15 coups/mn.
  • Munitions : obus explosif Mle 1916 à fusée d’ogive avec ou sans retard. obus de rupture Mle 1892 M à fusée de culot Mle 1886.

UNITES DOTÉES DE CES MATÉRIELS  : La Compagnie d’Engins d’Accompagnement comprenait :

  • 1 section de commandement.
  • 1 section de combat de 3 pièces de 37 m/m, Mle 1916.
  • 1 section de mortier de 81 m/m Mle 1916 à 3 groupes de 2 pièces.

L’équipe de pièce du 37 m/m TR Mle 1916 était formé de :

  • 1 sous-officier.
  • 1 pointeur.
  • 1 chargeur.
  • 4 pourvoyeurs.
  • 1 conducteur. Soit à un servant près, autant qu’une pièce d’artillerie de 75 modèle 1897 !

PARTICULARITÉS :

L’unité d’emploi normal est la pièce. Elle fait du tir direct, mais peut faire du tir indirect. Les méthodes de réglage employées sont celles utilisées par l’artillerie. (Tir axial sans rapport de réduction).

Les dotations en munition étaient larges :

  • 192 coups explosifs à la pièce.
  • 480 coups explosifs au train de combat.
  • 160 coups de rupture au train de combat.

Soit 1216 coups pour la section.


____________

Base documentaire des Artilleurs