Matériels d’artillerie > 1- Les matériels d’artillerie en service >
21- Les axes d’évolution définis en 2012.
 

Retour

Extraits de la revue ATLAS 2012

L’artillerie avance et s’inscrit avec confiance et résolution dans l’avenir.

Les politiques d’équipement, de ressources humaines et la doctrine visent à développer la capacité à gérer : les feux d’appuis indirects (DLOC), la défense surface air et la coordination de l’espace aérien d’une force terrestre (MARTHA), dans un cadre interarmées et international.

Pour atteindre cet objectif, l’artillerie s’est engagée dans une refonte de ses parcours professionnels de filière pour pouvoir conseiller et délivrer toute une gamme d’effets liés aux appuis feux au profit du chef interarmes.

En corollaire de cet effort, l’artillerie s’est engagée, de façon volontariste, dans différents domaines :

  • l’amélioration des effets des feux d’appuis (portée accrue, précision du coup au but, réduction de la dispersion, effets diversifiés allant de la faible à la forte létalité, manipulation sécurisée par le concept MURAT) ;
  • l’amélioration de l’interopérabilité entre les systèmes d’information et de commandement français et ceux de nos alliés ;
  • la synergie entre les moyens de recherche et les moyens d’acquisition pour traiter des objectifs planifiés ou d’opportunité par des boucles rapides (automatiques par interopérabilité des systèmes) et, à défaut, des boucles courtes (articulation des moyens) ;
  • la réduction du poids de la logistique grâce à des munitions plus efficaces (moins de munitions pour un même effet obtenu) ;
  • la prise en compte de la politique d’emploi et de gestion des parcs qui impose de développer des systèmes de simulation moderne pour garantir la formation initiale, l’acquis des savoir faire des opérateurs et des équipages et la préparation opérationnelle des unités.

Pour compléter la mise en œuvre de cette politique capacitaire, la réflexion prospective est nécessaire pour faire face aux nouvelles menaces en s’appuyant sur les RETEX et les évolutions technologiques connues ou en développement.

Ainsi la réflexion reste ouverte dans différents domaines dont :

  • la capacité à protéger une force de type 2015 (blindée, numérisée et mobile) contre la menace aérienne ;
  • l’intégration des appuis dans le GTIA SCORPION en développant un nouveau véhicule d’observation sur VBMR [1], doté d’équipements pour l’observation et l’acquisition d’objectifs plus performants (VOA NG [2]) et d’un système d’information et de commandement unique (SICS [3]) qui pourrait engerber une partie des fonctionnalités d’ATLAS ;
  • la montée en puissance du système artillerie CAESAR en améliorant sa protection et son autodéfense dans le cadre d’une seconde tranche ;
  • le développement et la mise en service d’une capacité à tirer des roquettes de précision métrique jusqu’à 70 km de portée (LRU / GMLRS) ;
  • le développement d’un mortier embarqué dans le cadre du programme VBMR, le MEPAC qui pourrait jouer un rôle dans des missions particulières ;
  • la mise en service de munitions de 155 mm insensibles, éclairantes IR, fumigènes sans phosphore et des munitions à correction de trajectoire pour les portées longues (SPACIDO) ;
  • la refonte du parc de munitions de 120 mm, plus performantes et sécurisées, la mise en service des obus éclairants IR.
  • la mise en place d’outils de simulation appropriés pour la formation et l’entraînement des équipes DLOC dans le combat interarmes ;
  • l’étude et le développement de munitions à précision métrique pour 2020.

Les artilleurs sont amenés à vivre une période de transformation très motivante professionnellement tant par leurs engagements sur les théâtres d’opérations que par l’acquisition de compétences reconnues et incontournables : « Pas un pas sans appuis ».

Loin de renoncer à ses valeurs traditionnelles et à son patrimoine, l’artillerie avance et s’inscrit avec confiance et résolution dans l’avenir.

FICHES MATERIELS Les différentes fiches jointes présentent les équipements en service dans les deux domaines : FDP pour les appuis indirects et DSA pour la défense sol-air et la coordination dans la 3ème dimension.

[1] véhicule blindé multirôle

[2] véhicule d’observation de l’avant de nouvelle génération

[3] système d’information et de commandement SCORPION


____________

Base documentaire des Artilleurs