Sources documentaires > Sommaires et éditos de l’Atlas de l’Artillerie >
Atlas de l’Artillerie Décembre 2012
 

SOMMAIRE

Edito .......................................page 3
Carte de France des régiments ........page 4
L’artillerie en projection page 5
Les formations : page 6
- l’école (organigramme, fanfare)
- les régiments
- les formations gardiennes des traditions
Les ressources humaines : page 25
- les officiers
- les sous-officiers
- les grands artilleurs (BEMS, TC, TR)
- décorations
- in mémoriam
- biographie des officiers généraux issus de l’artillerie
Les équipements : page 46
- lanceurs
- observation et détection
- commandement
La culture d’arme page 62

EDITO

(JPG)

« Hier, aujourd’hui et demain :
l’effet par les faits ! »
« Ultima Ratio Regum ! »

Avant de feuilleter les pages de cet atlas 2013, je voulais tout naturellement rendre hommage aux morts de l’artillerie, notre arme ayant payé en 2012 un lourd tribut à la guerre et perdu huit des siens en Afghanistan.

C’est ainsi que je voudrais dédier cet atlas au chef d’escadron Schnetterle, aux majors Willm et Estin et au maréchal des logis Baumela du 93e régiment d’artillerie de montagne, à l’adjudant Prudhom, au maréchal des logis chef Lumineau et au brigadier-chef Marcillan du 40e régiment d’artillerie et au major Serrat, artilleur servant au groupement interarmées des actions civilo-militaires.

Ils sont allés jusqu’au bout de leur engagement et nous rappellent, s’il en était besoin, que nous faisons un métier difficile et dangereux. Nous devons avoir à coeur maintenant d’entretenir leur souvenir et d’associer leurs familles, qui sont un peu les nôtres, à ce devoir de mémoire et d’entraide. Leurs noms et leurs visages figurent dans le mémorial du musée de l’artillerie.

Dans cet atlas apparait pour la dernière fois le prestigieux 8e RA, le régiment d’AUSTERLITZ, deux fois cité pendant la grande guerre. C’est toujours avec émotion que nous vivons la dissolution d’une formation. Ces dernières années, dans un contexte difficile, le « 8 » a tenu toute sa place avec « Force et Audace », à nous maintenant d’accueillir les artilleurs d’Austerlitz dans nos régiments et de veiller à la transmission du patrimoine et de l’héritage de ce magnifique régiment.

Notre Arme a cette année encore été employée sur tous les fronts avec une efficacité jamais démentie et a gagné ses lettres de noblesse auprès de l’interarmes en le renseignant, le couvrant et en appliquant ses feux précis et puissants. Avec la fusion des domaines, l’artilleur de demain maitrisera totalement ces logiques multimétiers et sera à même de répondre aux défis des combats futurs.

Véritable « assurance vie du chef interarmes » servie par des hommes aux compétences reconnues, dotée d’un matériel en constante amélioration l’artillerie au travers de ses hommes et de ses matériels sera plus que jamais une arme d’emploi dont l’armée de terre est légitimement fière.

Elle le doit à votre travail et à votre implication, soyez-en remerciés.

Et par Sainte Barbe... Vive la bombarde.

Général Hubert Trégou
Commandant l’école d’artillerie


____________

Base documentaire des Artilleurs